Accueil / Actualités / Logiciels / Windows / Patch Tuesday de janvier 2022, des problèmes critiques apparaissent
Windows Server
Windows Server

Patch Tuesday de janvier 2022, des problèmes critiques apparaissent

Le premier Patch Tuesday de 2022 concernant les versions Windows Server ne semble pas se dérouler comme prévu. Des rapports apparaissent pour dénoncer ces problèmes.

A l’origine les mises à jour de cette grande maintenance de Microsoft sont censées résoudre des problèmes avec le protocole LDAP (Lightweight Directory Access Protocol) et améliorer la sécurité. Selon plusieurs retours elles seraient à l’origine de problèmes « majeurs ». Par exemple une boucle de démarrage est observée ainsi que l’arrêt de l’Hyper-V.

Windows Serveur et le Patch Tuesday de janvier 2022

Des administrateurs Windows Server signalent des redémarrages en boucle de Windows Servers après l’installation de KB5009624, KB5009595 et KB5009557. Toutes les versions seraient affectées. Cette boucle est provoquée après que le processus LSASS.exe utilise toutes les ressources puis se termine. Cela engendre un écran bleu avec des codes d’erreur 0xc0000005 et 0xc0000006 puis un redémarrage du système d’exploitation . Cette défaillance touche les serveurs Windows agissant en tant que contrôleurs de domaine.

L’autre problème concerne l’Hyper-V qui n’arrive plus à démarrer après l’installation de ces mises à jour. Du coup les machines virtuelles ne se lancent pas non plus. La majorité des rapports indiquent que le bug affecte Windows Server 2012 R2. Certains affirment que cela affecte aussi les versions plus récentes.

Enfin des soucis avec les volumes ReFS (Windows Resilient File System) sont aussi constatés. Ils ne sont plus accessibles ou affichés comme non formatés.

Dans presque tous les cas, la désinstallation des dernières mises à jour du Patch Tuesday de janvier 2022 permet de résoudre tous ces problèmes. Par contre cette procédure est problématique du côté sécurité. Les mises à jour des Patch Tuesday proposent des correctifs cumulatifs. Leurs désinstallation rend vulnérable le PC.  Cette option n’est donc conseillée qu’en cas de situation critique.

Pour le moment Microsoft n’a pas pris la parole concernant tous ces soucis.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*