Accueil / Actualités / Logiciels / Windows / Windows 7 et les votes, Microsoft prolonge sa prise en charge jusqu’à la fin 2020
Système d'exploitation Windows 7
Système d'exploitation Windows 7

Windows 7 et les votes, Microsoft prolonge sa prise en charge jusqu’à la fin 2020

Le géant du logiciel annonce que Windows 7 ne sera pas abandonné le 14 janvier prochain pour certains PC.  Sa prise en charge sera assurée encore plusieurs mois. Plus précisément les machines à voter fonctionnant sous ce système d’exploitation continueront de recevoir des mises à jour de sécurité gratuites jusqu’à la fin de l’année 2020.

Cela concerne les États Unis mais pas seulement. La démarche s’adresse à tous les états démocratiques qui manifestent leur intérêt à ce sujet.

PC Windows 7 pour voter

I Voted

La firme indique travailler avec le gouvernement des États Unis pour rendre la certification des machines à voter plus rapide. L’objectif est d’accélérer le processus de mise à niveau vers de nouveaux logiciels. En parallèle, une collaboration avec les fabricants de PC est en place afin de garantir une livraison des mises à jour de sécurité à temps lors d’un processus électoral.

Tom Burt, vice-président, Corporate Security & Trust chez Microsoft précise

«Pour la protection des élections de 2020, le programme « Defending Democracy » proposera gratuitement des mises à jour de sécurité étendues aux systèmes de vote certifiés par le gouvernement fédéral et fonctionnant sous Windows 7. Nous travaillons avec les principaux fabricants qui ont vendu ces machines à voter sous Windows 7 pour garantir que les mises à jour de sécurité fournies seront disponibles en temps et en heure.»

Enfin tout ceci ne concerne pas les versions grand public de Windows 7. Elles seront toutes officiellement abandonnées le 14 janvier 2020.

Vote Electronique

“En droit français, l’urne électronique est désignée par le terme machine à voter. En pratique, il s’agit d’un ordinateur permettant de voter. Ainsi, on trouve également l’appellation « ordinateur de vote. » D’après l’importateur France-élections de la marque Nedap, la plupart des machines à voter fonctionnent sur une architecture PC, c’est-à-dire qu’elles contiennent les mêmes composants que des PC, par exemple un disque dur et un système d’exploitation de type Windows ou Linux. Toujours d’après Nedap, ceci pose des problèmes de sécurité et de fiabilité. Pour cette raison, les machines à voter de marque Nedap seraient des « automates industriels », et non des micro-ordinateurs qui « sont des machines complexes et fragiles ». Cependant, le processeur utilisé dans ces appareils est un Motorola 680006, le microprocesseur qui était utilisé en 1984 sur l’Apple Macintosh, un véritable ordinateur multitâche avec une interface graphique.”

Wikipedia

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Windows 10 et l’OOBE – Demande de création de compte

Windows 10, Microsoft tente d’imposer la création d’un compte Microsoft

L’installation de Windows 10 sans compte Microsoft devient difficile. Le géant déploie ...

Windows, 17 ans d'évolution

De Windows XP à Windows 10, 17 ans d’évolution de Windows !

Windows 7 est désormais abandonné par Microsoft si bien que Windows 10 ...

Windows 7 et l'Open Source, la FSP demande à Microsoft de libérer son OS

Windows 7 Open Source, la FSP envoye à Microsoft un HDD vierge

Après lui avoir demandé de « libérer » le code source de ...