Accueil / Actualités / Logiciels / Windows / Windows 7, Microsoft abandonne sa maintenance pour certains PC
Système d'exploitation Windows 7 de Microsoft
Système d'exploitation Windows 7 de Microsoft

Windows 7, Microsoft abandonne sa maintenance pour certains PC

Microsoft semble avoir pris la décision de ne plus prendre en charge certains ordinateurs sous Windows 7. En clair avec 18 mois d’avance, la firme stoppe la maintenance de son OS, laissant des utilisateurs livrés à leurs sorts.

Ce n’est pas un secret, Microsoft souhaite une mort rapide de Windows 7 afin que Windows 10 soit la grande vedette. Cette volonté n’est que théorique puisque Windows 7 est toujours d’actualité. Il se permet même de rester selon certaines statistiques la version de Windows la plus utilisée au monde.

Normalement sa fin de vie est programmée pour le mois de janvier 2020. A cette date il rejoindra Windows XP avec un arrêt définitif de sa maintenance. Si cette échéance approche, il reste encore de longs mois. Selon un nouveau rapport, Microsoft aurait pris un peu d’avance. De manière silencieuse, la firme aurait changé sa politique. Certains PC anciens pourraient ne plus être en mesure d’installer des mises à jour de sécurité et des correctifs.

Windows 7, la fin de son support si le SSE2 n’est pas pris en charge ?

Des utilisateurs de périphériques Windows 7 ne prenant pas en charge le « SSE2 » seraient désormais dans l’incapacité d’obtenir de nouvelles mises à jour. Toutes les configurations à base de Pentium III seraient concernées.

Processeur Intel Pentium III à 733 MHz

Processeur Intel Pentium III à 733 MHz

L’histoire débute lors de la publication de la mise à jour cumulative KB4088875 pour Windows 7. Elle s’est accompagné d’un problème connu affectant les périphériques qui ne prenaient pas en charge les extensions SIMD 2 (Single Instruction Multiple Data) .

A l’époque Microsoft avait promis une solution mais une nouvelle politique se serait mis en place en juin 2018. Elle a transféré la responsabilité du bug aux utilisateurs. L’opération consiste tout simplement à obliger les victimes à « mettre à niveau leurs machines avec un processeur prenant en charge le SSE2 ou à virtualiser ces machines ».

Microsoft semble donc renoncer à résoudre ce problème introduit par sa maintenance. Les utilisateurs seraient donc obligés de mettre à niveau leurs systèmes pour continuer à recevoir des mises à jour.

Microsoft a été contacté sur cette question afin d’avoir une déclaration officielle. La réponse se fait attendre.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

3 plusieurs commentaires

  1. Hoooo, des pratiques inhabituelles pour cette société éthique…
    Prochaine étape, ceux qui ont un processeur intel ne bénéficieront non plus du suivi et des mises à jour hors pair de crosoft…flute alors que c’est embêtant…

  2. On reconnaît bien là Microsoft…
    Mais bon qui utilise encore un PIII en 2018 ?
    Et surtout qui irait installer Windows 7 sur un proc qui a déjà du mal à faire tourner correctement Windows xp.

  3. Les Pentium 3 ??! Ouf, j’ai eu peur.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Système d'exploitation Windows 7 de Microsoft

Windows 10, Windows 7 va s’incliner, bilan

D’ici quelques semaines, Windows 10 va devenir le système d’exploitation le plus ...

Système d'exploitation Windows 7 de Microsoft

Windows 10 v1809, Windows 7 retrouve la croissance et reste le numéro 1

A quelques jours du lancement de Windows 10 v1809, Windows 7 reprend ...

Windows 10 et les bugs

Windows 10 et KB4457136, quoi de neuf ?

Microsoft vient de publier une nouvelle mise à jour cumulative pour Windows ...