Accueil / Actualités / Logiciels / Windows / Windows 7 Open Source, la FSP envoye à Microsoft un HDD vierge
Windows 7 et l'Open Source, la FSP demande à Microsoft de libérer son OS
Windows 7 et l'Open Source, la FSP demande à Microsoft de libérer son OS

Windows 7 Open Source, la FSP envoye à Microsoft un HDD vierge

Après lui avoir demandé de « libérer » le code source de Windows 7, la Free Software Foundation a envoyé à Microsoft un disque dur vierge.  Depuis le 14 janvier dernier la maintenance de ce système d’exploitation a été arrêtée.

Le géant du logiciel a définitivement stoppé le support de Windows 7. Les PC sous cet environnement sont désormais livrés à eux même. Les problèmes de sécurité et les bugs ne seront plus corrigés à l’avenir.

Face à sa popularité et la gravité de la situation pour des dizaine de millions d‘ordinateurs la Free Software Foundation a sollicité Microsoft la semaine dernière. L’espoir est que le géant décide de publier Windows 7 en tant que logiciel libre. La communauté pourrait ainsi l’étudier et l’améliorer. Ce geste permettrait en parallèle d’assurer sa maintenance.

Windows 7 Open Source, la FSP demande à Microsoft de franchir le pas !

Windows 7 Open Source et un disque dur vierge

Windows 7 et l'Open Source, la FSP demande à Microsoft de libérer son OS

La FSF vient de passer à l’étape suivante. Elle a consisté à faire parvenir au géant du logiciel un disque dur vierge afin d’accueillir le code source de Windows 7. Elle explique

“Microsoft peut libérer Windows. Ils ont déjà tous les droits légaux nécessaires […] Qu’ils choisissent de le faire ou non, c’est à eux de décider. Nous sommes prêts à leur apporter toute l’aide possible. Tout ce qu’ils ont à faire, c’est de demander. Au cours des dernières semaines, nous leur avons fait passer le message que des milliers de personnes dans le monde souhaitent la libération de Windows.

Microsoft n’a évidemment pas répondu mais selon la FSP cela va se produire. Depuis plusieurs années le géant ne cesse d’évoquer son attachement à l’Open Source.

“Nous voulons que Microsoft montre exactement combien « d’amour » il porte aux logiciels “open source” évoqués dans ses publicités.  Si cette entreprise aime vraiment le logiciel libre – et nous sommes prêts à leur donner le bénéfice du doute – elle a la possibilité de le montrer au monde entier. “

Pour le moment Windows 7 n’est pas encore totalement abandonné. Il est au cœur d’une maintenance personnalisée proposée aux entreprises. Ce service payant est proposé pour une durée de trois ans, après quoi le développement et la publication de correctifs de sécurité seront définitivement arrêtés.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

3 plusieurs commentaires

  1. Aucune que Microsoft le fasse, aucune.
    Si Microsoft le faisait cela aurait trop de conséquence néfaste pour celui.

    • Quelles conséquences ?
      Que les gens ne migrent pas vers W10 ?
      Pas suffisant.
      Et puis, avec des licences W10 à 10-15 euros…
      Il ne faut pas oublier que la fin W7 signifie que les pilotes DX 12 et ultérieurs ne seront pas développés.
      A part pour une petite frange de la population (développeurs), ce n’est pas intéressant.
      Quant à réutiliser le code pour en faire un ReactOS bis, idem, il faut qu’il y ait une vraie utilité.
      Avec Linux et Wine, on a déjà bien une vraie alternative à Windows.

      • Mis à part si je me trompe LOUUUUUURDEMENT, mais quelques fonctionnalités de Windows 10, dont certaines du Panneau de Configuration, sont un héritage de fonctionnalités de Windows 7. Cela voudrait dire que potentiellement, en libérant le code de Windows 7, ils libèrent aussi une partie du code de Windows 10.

        Pour faire encore plus technique, le noyau sur lequel Windows 10 repose me semble n’être qu’une branche du noyau NT 6 (même s’il a été “reversionné” noyau 10), ce qui veut dire que quelqu’un détenant le code source de Windows 7 (de noyau NT 6.1) même sur la fin de vie pourrait permettre de comprendre comment fonctionne le noyau précédent (Vista, 6.0) et les noyaux suivants (Windows 8 de noyau 6.2, Windows 8.1 de noyau 6.3, et donc Windows 10).

        En plus de cela, libérer le code revient à aussi libérer leurs brevets d’invention et d’innovation, ce qui revêt un intérêt financier non négligeable. Voilà quelles seraient les conséquences de l’ouverture du noyau.

        Cela étant dit, il serait intéressant que soient ouverts les noyaux précédents (DOS7, NT5…) ou de les déclarer tout simplement comme abandonwares. Des rares gestes de libération du code que j’ai trouvé pour Windows, seul l’explorateur de Windows 3.1 (!) a été dévoilé. Très léger donc. Pourtant là pour le coup, ça ne leur coûterait pas grand chose, même rien dans certains cas en exploitation de brevets !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Système d'exploitation Windows 7 de Microsoft

Microsoft Edge (Chromium), Windows 7 sera abandonné le 15 juillet 2021.

Microsoft Edge (Chromium) est disponible sous différents environnements dont macOS et Windows ...

Système d'exploitation Windows 7 de Microsoft

Windows 10, Windows 7 n’est pour le moment pas abandonné

Depuis le 14 janvier 2020, Windows 7 est officiellement abandonné. Microsoft encourage ...

Distribution Linux Linspire 8.7

Windows 7, Linspire 8.7 débarque, quoi de neuf ?

Linspire 8.7 débarque avec la ferme intention de convaincre les utilisateurs de ...