Accueil / Actualités / Politique et économie / Apple et Google face aux demandes de la justice, 1 million d’euros d’amende en cas de refus
Logo Apple
Apple

Apple et Google face aux demandes de la justice, 1 million d’euros d’amende en cas de refus

L’affaire qui oppose Apple et le FBI prend de l’ampleur. La France vient de réagir au travers d’un amendement du député PS, Yann Galut. L’objectif est de faire plier les géants grâce à des amendes record.

FBI

Nous vous expliquions dans cette actualité – Backdoor dans l’iPhone, Google et Microsoft aux côtés d’Apple, pas d’usage de porte dérobée –  qu’un juge de Californie a ordonné à la firme Apple d’aider le FBI à percer la sécurité de l’iPhone d’un des auteurs de la fusillade de San Bernardino. Tim Cook, le PDG de la firme a pris la décision de ne pas répondre favorablement à cette demande en raison des risques de sécurité et des violations de la vie privée que cela pourraient impliquer.

La France veut tout connaitre et tout savoir

Cette situation semble inquiéter la France. Le député PS Yann Galut souhaite mettre en place une solution pour qu’une telle affaire ne puisse pas se produire dans notre pays. Comment ? Tout simplement avec un amendement obligeant les géants américains à collaborer avec la justice Française. L’objectif est d’avoir un accès aux données cryptées des appareils et systèmes d’exploitation des firmes américaines. L’idée repose donc sur l’argent avec l’instauration d’un million d’euros d’amende si aucune réponse aux demandes de la justice n’est observée.

L’amendement déposé entre dans le cadre du nouveau projet de loi visant une nouvelle fois à renforcer la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement.

Interrogé sur la question par le Parisien, YANN GALUT explique

« Nous sommes aujourd’hui confrontés à un vide juridique sur la question du chiffrement des données, qui bloque les enquêtes judiciaires. Il faut contraindre les constructeurs de smartphones et de tablettes, Apple et Google notamment, à fournir à la justice les codes pour l’exploitation du contenu de leurs appareils. C’est la raison de mon amendement. »

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*