Accueil / Actualités / Politique et économie / AIM tire sa révérence, une page de l’histoire d’Internet se tourne
Le service AIM alias AOL Instant Messenger
Le service AIM alias AOL Instant Messenger

AIM tire sa révérence, une page de l’histoire d’Internet se tourne

Le service AOL Instant Messenger alias AIM va s’arrêter. La décision a été prise et l’annonce faite. Le 15 décembre prochain AIM deviendra un sujet de discutions des nostalgiques.

L’information a été dévoilée par Michael Albers, un responsable d’Oath. Oath est une entité regroupant les firmes Yahoo et AOL désormais aux mains de l’opérateur américain Verizon.  L’AOL Instant Messenger est un service de messagerie instantanée, de VoIP et de visioconférence appartenant à AOL. Sa dernière évolution a eu lieu le 6 avril 2015 avec la publication de la version 8.0.8.1.

AIM fait partie de l’histoire d’Internet en tant que service pionné de la messagerie instantanée. Depuis son lancement, la communication a cependant évoluée et la concurrence s’est enrichie à l’aide de nouvelles technologies et de nouveaux besoins. Après 20 ans de bons et loyaux services, c’est donc la fin. AIM sera stoppé le 15 décembre prochain.

AIM sera arreté le 15 décembre 2017

Michael Albers laisse entendre que la décision n’a pas été facile car « AIM a entraîné un changement de culture » et que « Si vous étiez un enfant des années 1990, il y a de fortes chances qu’AIM ait pris, à un moment donné, une place énorme dans votre vie« . Cependant « la façon dont nous communiquons les uns avec les autres a profondément évolué ».

Les chiffres ne mentent malheureusement pas. Là ou des services comme AIM WhatsApp ou Messenger revendiquent plus d’un milliard d’utilisateurs , AIM est aujourd’hui loin derrière avec quelques millions seulement.

AOL contraction d’America Online (AOL) est une société américaine de services internet. À la fin des années 1990, le groupe faisaient partie de la liste d’entreprises comme Amazon, Yahoo et eBay des sociétés devenues célèbres grâce à une bulle des capitalisations boursières sans équivalent dans l’histoire. Il a cependant fait face au célèbre Krach. Des milliers d’emplois ont été supprimés tandis que plusieurs affaires sont venues « tachées » son parcours. Citons la divulgation en 2006 des mots-clés utilisés par 500 000 de ses abonnés américains dans le moteur de recherche AOL ou encore la découverte en juin 2013, qu’AOL faisait partie du programme de surveillance PRISM de la NSA.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Et dire qu’à l’époque c’était le must!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*