Accueil / Actualités / Politique et économie / Backdoor dans l’iPhone, Google et Microsoft aux côtés d’Apple, pas d’usage de porte dérobée
FBI

Backdoor dans l’iPhone, Google et Microsoft aux côtés d’Apple, pas d’usage de porte dérobée

Plusieurs entreprises de haute technologie à travers le monde semblent s’unir autour de la position d’Apple face à l’un des plus importants conflits de la décennie face au gouvernement des Etats Unis.

Smartphone iPhone d'Apple

Un juge de Californie a ordonné à la firme Apple d’aider le FBI à percer la sécurité de l’iPhone d’un des auteurs de la fusillade de San Bernardino. Tim Cook, le PDG d’Apple a pris la décision de ne pas répondre favorablement à cette demande en raison des risques de sécurité et des violations de la vie privée que cela pourrait impliquer.

Le RGS apporte son soutient à Apple

Le RGS, contraction de Reform Government Surveillance, est un groupe de plusieurs acteurs du monde de la haute technologie. Ses membres comprennent de grandes entreprises comme Microsoft, Twitter, Google, Facebook, Dropbox ou encore AOL. Il est à l’origine d’une déclaration afin d’apporter un soutien à Apple dans cette histoire. Il est expliqué que les entreprises ne doivent pas faire usage de porte dérobée dans leurs dispositifs.

Le RGS fait valoir cependant que nous sommes ici face une tragédie, un cas jugé très difficile si bien que Sundar Pichai, le PDG de Google souhaite des discussions  afin de déterminer si Apple se doit ou non d’aider le FBI dans ses investigations. L’objectif final est de « craquer » l’iPhone d’un des auteurs pour pouvoir accéder à ses données personnelles.

Il est souligne d’un coté

« il est extrêmement important pour dissuader les terroristes et les criminels d’aider à l’application des lois pour le traitement des ordres juridiques de l’information afin d’assurer notre sécurité ».

Cependant

“Mais les entreprises de technologie ne devraient pas être tenus de mettre en œuvre des backdoors à leur technologie. Ils empêchent de garantir la sécurité des informations personnelles de leurs utilisateurs. »

Enfin, il est ajouté

« Les entreprises du RGS restent engagées à fournir aux forces de l’ordre l’aide dont elles ont besoin tout en protégeant la sécurité de leurs clients et celles de leurs données personnelles »

Beaucoup attende une déclaration officielle de Microsoft sur la question sachant que la firme de Redmont est connue pour s’être opposée à plusieurs reprises aux souhaits d’espionnage du gouvernement.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

6 plusieurs commentaires

  1. De toutes façons, si on a rien à se reprocher alors on a rien à cacher à la police.

    • Ben voyons, j’ai rien à me reprocher mais je ne veux pas que la police ou quiconque sache ce que je fou avec mon tél ou mon Pc ! c’est ma vie !!! et privée !!! argument foireux entendu depuis des lustres sur le Web pour les moutons de Panurge, grand bien vous fasse

  2. C’est le bal des faux-culs

  3. Connerie! Apple devrait avoir honte

  4. Tu aurais aussi pu titré :

    Apple aide couvre les terroristes en refusant de donner leurs données au FBI…

    Une histoire de point de vue…

  5. Ca me fait rire ces soit disant “Protections de la vie privée” quand on sait les implications “cachées” de chacun de ces 3 là dans le développement des applis, OS, Bugs, Failles (volontaires?) et télémétries. pour récupérer nos données perso.

    – Apple : à activement favorisé FB,Twiter, … Apps réputées dans la récup de données personnelles.
    – Microsoft : OSs Buggués, troués, télémétries, Apps tres peu confidentielles.
    – Google : Faut-il rappeler quel est le business model de cette entreprise et qui sont ses clients? Un Android qui se permet tout sur votre téléphone. Promotion d’apps sur le store qui se font un plaisir de fouiner dans vos canets d’adresses, SMS et répertoire téléphonique.

    Je supporte leur point de vue sur leur nouvelle motivation mais qu’ils balaient déjà devant leur porte.

    Et c’est là que ça me dérange. On aide des sociétés privées mais pas le FBI…

    En ce qui me concerne, Je préfererai que ces 3 n’aident personne en ce qui concerne la vie privée de leur clients.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*