Accueil / Actualités / Politique et économie / Cartes graphiques et cartes mères, l’avenir est sombre
ROG Strix GeForce RTX 2080 OC Edition, le test complet
ROG Strix GeForce RTX 2080 OC Edition

Cartes graphiques et cartes mères, l’avenir est sombre

Selon DigiTimes, la morosité persistante du marché de la crypto-monnaie n’est pas de bon augure pour les constructeurs de cartes graphiques et de cartes mères.

La situation est problématique et l’avenir qne serait pas réjouissant. Selon plusieurs sources taïwanaises le « refroidissement persistant dans le secteur de la crypto-extraction » est l’une des principales raisons pour lesquelles les fabricants de cartes mères et de cartes graphiques doivent se préparer à un scénario sombre au cours des prochains mois.

A cette situation vient s’ajouter la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et la politique tarifaire de Nvidia concernant ses nouvelles GeForce RTX. A tous ces problèmes s’ajoute aussi les soucis d’Intel incapable de résorber une pénurie de ses processeurs sur le marché.

Pénurie de processeur, Intel opte pour une baisse de la production ?

Cartes graphiques et cartes mères, le demande n’est pas là

ROG Strix GeForce RTX 2080 OC Edition, le test complet

ASUSTeK et Gigabyte auraient déjà observé une augmentation de leurs stocks. Du coup leurs revenus pour la haute saison seraient en deçà des attentes. Selon DigiTimes, les perspectives de revenus pour le quatrième trimestre sont aussi assombries par la faible demande persistante du marché de l’OEM. L’une des craintes est que les géants comme Nvidia et Intel décident d’augmenter le prix de leurs puces afin de maintenir une certaine rentabilité. Si cela se produit, une période de rentabilité désastreuse à partir de 2019 est possible.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

7 plusieurs commentaires

  1. Ils l’ont chercher Nvidia et Intel avec leurs tarifs prohibitifs, et je ne vais pas les plaindre.

    Nvidia aurait dût se douter que la cryptomonnaie cela n’aurait qu’un temps et a donc manqué d’anticipation.

    Quand à Intel ils prennent depuis plus de 10 ans leurs clients pour des porte-feuilles ambulant.

    Mais ce que devrait dire cet article c’est que AMD avec leurs Ryzen série « G » permettent de se monter de très bonnes machines avec ces processeurs ayant une puce graphique intégré.
    Et donc adieu Intel et les CG de Nvidia : pour 3 fois moins cher on a leur équivalent, et en plus sur une carte mère plus pérenne.

    Un bon retour de bâton, juste châtiment s’il en est 🙂

  2. Ils faisaient comment avant la crypto ? Je pense qu’il faut arrêter les conneries là… C’est même complètement incohérent dans le cas d’Intel.

    – En Juin 2018 on apprend que les 3 fabricants de mémoire DRAM (Samsung Electronics, SK Hynix et Micron) qui représente 96% du marché de la DRAM mondial sont sur le coup d’une enquête de la NDRC (autorité de régulation économique chinoise) pour possible entente sur les prix (source : ZDNet) pas de news à ce jour.

    – Je ne vous parle pas du gavage que Nvidia (et ATI) ont fait grâce au minage qui a quand même permis à Nvidia de vendre sa gamme GTX 10×0 plus chère en 2018 que lors de leurs lancements en 2016. Je ne rajouterais pas le bon extraordinaire du tarif de la gamme RTX aujourd’hui.

    -Et cerise sur le gâteau, un Intel qui se gave déjà depuis quelques temps, qui nous fait le coup de la pénurie avec comme conséquence des prix qui gonfles encore, et maintenant on nous dit que pour maintenir leurs rentabilités à cause d’une baisse de vente (qu’ils n’arrivent déjà pas à honorer) ils vont devoir augmenter les prix ?

    Oh ! Il ne faut pas non plus pousser le bouchon trop loin là…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*