Accueil / Actualités / Politique et économie / Espionnage massif, la NSA au cœur du plus important hold up de l’histoire de la High Tech !
NSA, la National Security Agency
NSA, la National Security Agency

Espionnage massif, la NSA au cœur du plus important hold up de l’histoire de la High Tech !

Après les disques durs, la NSA est de nouveau au cœur d’un scandale impensable. Elle serait responsable du plus grand hold-up du monde de la technologie  avec l’unique objectif d’écouter, surveiller, tracer, enregistrer et décrypter les données personnelles de la population mondiale.

 carte-sim

Selon des documents proposés par Edward Snowden, l’agence d’espionnage américaine aux côtés de leurs confrères britanniques est à l’origine d’un exploit effrayant, celui d’avoir brisé les protections des puces Gemalto.  Le hold-up a été effectué par une unité conjointe de la NSA et de la GCHQ ( Government Communications Headquarters)  qui a eu l’idée de voler les clés de chiffrement des cartes SIM produites par Gemalto pour le compte de grands opérateurs comme AT & T, T-Mobile, Verizon et Sprint et bien d’autres puisque l’affaire concerne au moins 450 opérateurs à l’échelle mondiale.

La NSA espionne et vole

Gemalto produit environ 2 milliards de cartes SIM par an. La détention des clés de chiffrement permet d’avoir accès à tout ce que l’on souhaite. La NSA a réussi à pirater les serveurs du géant en volant les e-mails de ses employés à l’origine de la transmission de ces informations aux opérateurs. L’obtention des clés permet à la NSA de faire tout ce qu’elle souhaite sans passer par la justice tandis que le décryptage des communications ne laisse aucune trace sur le réseau de l’opérateur, ce qui signifie que personne ne saura jamais ce que la NSA a fait. Mieux encore, la porte à l’espionnage industriel est ouverte puisque l’agence a acquise la capacité de déchiffrer toutes les communications cryptées qu’elle a intercepté. 

Il semble que Gemalto n’était pas informé et au courant de cette affaire.  Paul Beverly, son vice-président exécutif indique

 «Je suis perturbé, très inquiets que ce qui est arrivé. La chose la plus importante pour moi est de comprendre exactement comment cela a été fait, afin que nous puissions prendre toutes les mesures pour s’assurer que cela ne se reproduira pas, et aussi pour s’ assurer qu’il n’y a pas d’impact sur ​​les opérateurs de télécommunications avec qui nous avons des rapports de confiance depuis plusieurs années. »

Le vol de ces clés de décryptage SIM donne un pouvoir affolant à l’agence puisque tout le décryptage du trafic devient un jeu d’enfant. La seule manière pour l’utilisateur d’avoir un minimum de vie privée est d’utiliser un logiciel de communication sécurisé, au lieu de compter sur la sécurité basée sur les cartes SIM.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

2 plusieurs commentaires

  1. C’est normal selon barack obama , le prix nobel de la paix internet serait la propriété des usa.

  2. Bon, en même temps faut pas s’étonner non plus.
    Pourquoi la CIA en est devenu actionnaire dans les années 2000?
    cf “http://fr.wikipedia.org/wiki/Gemplus_international”
    Parceque la CIA par l’intermédiaire d’un fond quelle possède investit dans les télécoms…

    Damned!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

KasperSky Lab

Piratage NSA, Kaspersky règle ses comptes avec les médias américains

Kaspersky vient de publier son enquête autour du piratage d’un PC d’un ...

Samsung

Samsung espionne les utilisateurs de ses smartphones

Le géant Samsung est au cœur d’un nouveau scandale. Après le plus ...

NSA, la National Security Agency

Ransomware WannaCrypt, Microsoft critique les agissements de la NSA

Microsoft vient de réagir suite à l’attaque orchestrée avec le Ransomware WannaCrypt. ...