Accueil / Actualités / Politique et économie / Ethereum passe de la preuve de travail à la preuve d’enjeu, c’est la fin du minage
Ethereum
Ethereum

Ethereum passe de la preuve de travail à la preuve d’enjeu, c’est la fin du minage

Une révolution vient d’avoir lieu sur le segment de la cryptomonnaie. Elle ne va pas plaire à Nvidia et AMD. Les besoins en carte graphique vont s’effondrer.  C’est un séisme car ce marché a acheté plus de 14 milliards d’euros de GPU depuis 2015.

Face aux enjeux climatiques, à la pression médiatique et à une prise de conscience de la consommation gargantuesque du minage, les créateurs d’Ethereum ont terminé une transition majeure de l’algorithme de la crypto-monnaie. Il est passé de la preuve de travail à la preuve d’enjeu.

Les mineurs ne sont désormais plus obligés d’utiliser et de mettre en concurrence d’importantes ressources GPU. C’est la fin de l’exploitation minière accélérée par GPU. L’impact est majeur car l’exploitation minière Ethereum est la consommatrice numéro 1 de GPU haut de gamme jusqu’en 2021. Avec cette décision, la consommation mondiale d’électricité devrait diminuer de 0,2% soit de quoi assurer l’alimentation des cinq plus grandes villes de monde.

La GeForce RTX 3080 Ti Founders Edition de Nvidia

La GeForce RTX 3080 Ti Founders Edition de Nvidia

Une chute de la demande en carte graphique est inévitable sur ce segment. En clair Nvidia et AMD doivent se préparer à une importante baisse des ventes de GPU à destination du minage de cette crypto-monnaie. Les joueurs peuvent de leur coté se réjouir car NVIDIA et AMD vont devoir se recentrer sur le marché du gaming pour écouler leur GPU haut de gamme. Les arguments vont devoir être les performances en jeu, la consommation d’énergie et les prix.

La “preuve de travail” ou encore le “Proof-of-work” fait référence au minage d’Ethereum. Jusqu’à présent ce processus demandait d’importantes ressource en calcul assurées par l’utilisation massive de cartes graphiques haut de gamme pour résoudre des problèmes mathématiques. Cette approche est à l’origine d’une consommation d’énergie gargantuesque.

Le passage à “la preuve d’enjeu” de la blockchain permet de résoudre ce problème de consommation excessive d’énergie. Comment ?  L’utilisation de GPU gourmands en énergie n’est plus nécessaire pour vérifier les transactions sur la blockchain. La procédure utiliser désormais l’accord de ceux disposant d’une certaine quantité d’ETH.

A noter que la migration  du « Proof-of-work » au « Proof-of-stake »  porte le nom de « the merge ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*