Politique et économie

Fin de l’internet illimité : Orange prépare activement des offres de débits différenciés ?

La fin de l’internet illimité touche-elle à sa fin ? Évoquée en février dernier par le Cabinent Deloitte constatant une croissance du trafic de données qui pourrait devenir, pour les opérateurs, un moyen de mettre fin au tout illimité sur le haut débit fixe, Rue59 revient sur l’affaire avec ce qui semble être du concret. Orange « prépare activement des offres de débits différenciés ».

Boutique OrangeSelon nos confrères, Orange semble bien avoir la ferme intention de lancer l’idée de différencier les usages que ses clients font d’Internet. Sans évoquer la nécessité de surveiller les pratiques pour arriver à cette finalité, une telle volonté prendrait la forme d’offres différentes selon l’utilisation qui est fait d’Internet.

Une telle hypothèse donnerait naissance à des formules distinctes avec un petit prix pour ceux qui utilisent les moteurs de recherche et les réseaux sociaux ou encore des débits préférentiels si l’activité est centrée sur le visionnage de vidéo et de téléchargement. L’idée d’offres de “débits différenciés” enflamme l’imagination et tout devient possible pour quelques euros de plus donnant toujours d’avantage de liberté.

Ce n’est pas la première fois que ce souhait d’arrêter un Internet illimité est évoqué autour de l’opérateur Orange. En 2011 déjà un document a été publié montrant « que trois grands opérateurs (Orange, Bouygues et SFR) travaillaient sur une telle limitation » indique nos confrères. Il faut dire qu’avec la fabuleuse invention de l’illimité restrictif inventé en téléphonie mobile,  la “pilule” d’une offre illimitée en fixe passe peut-être mal…il y a également et même surement un gros manque à gagner.

Hormis le fait qu’une telle possibilité soit à l’origine d’un retour un arrière de plus de 10 ans, elle serait inévitablement accompagnée d’une surveillance à grande échelle des connexions internet pour en déterminer leurs contenus afin de vérifier si l’usage correspond à l’offre souscrite. La technologie DPI pour Deep packet inspection serait alors mise à contribution, une solution que Rue89 ne manque pas de mettre en avant comme moyen utilisé par certaines dictatures.

Orange aurait déjà mené des premiers tests en concertation avec la Cnil…

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page