Accueil / Actualités / Politique et économie / Free vs YouTube : le silence radio est pesant pour l’UFC-Que Choisir

Free vs YouTube : le silence radio est pesant pour l’UFC-Que Choisir

Dans le conflit qui oppose Free et Youtube, l’autorité des Telecom devait apporter, en début d’année, ses conclusions. Le silence radio inquiète l’UFC-Que Choisir qui demande une nouvelle fois des explications en vue de « connaître l’état d’avancement des travaux sur cette question. En espérant que le régulateur des télécoms mettra bientôt fin à ce suspens insoutenable ».

Free et Youtube : des accès difficiles.

Au mois de novembre dernier, de graves difficultés d’accès aux services YouTube ont été identifiés pour les abonnés ADSL Free. Ce désagrément, confirmé par 83% des personnes lors d’un sondage, concerne quelques 10 millions de clients (mobile et ADSL).

Son origine est connu. Il touche à la bande passante accordée aux Freenaute lors de leur connexion à YouTube. Devant une demande toujours plus forte, Free se devait d’investir pour répondre aux besoins, chose qu’il n’a pas faite. Aux yeux de Xavier Niel, le PDG de l’Iliad, maison mère de Free il n’est pas envisageable qu’aucune participation financière de Google soit à l’ordre du jour. Ce dernier ne l’entend bien évidemment pas de la même manière.

Google et Free : la tension monte.

La tension est alors montée d’un nouveau cran avec la mise en place, fin janvier d’un blocage automatique de la publicité par Free. L’opérateur a du faire machine arrière rapidement après conciliation avec Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’Économie numérique.

Free et YouTube : Xavier Niel donne des explications

L’affaire n’est cependant pas terminée puisque lors d’une interview avec le Financial Times, Xavier Niel s’est de nouveau présenté comme motivé pour remettre en place cet « AdGate » à l’encontre de Google.

Une guerre dont les victimes sont les consommateurs.

Cette guerre entre Google et Free fait cependant des victimes, le consommateur qui ne peut profiter convenable de sa ligne ADSL ou Mobile. L’UFC-Que Choisir avait dès lors demandé à l’ARCEP des explications. Une enquête lancée en fin d’année 2012  devaient livrer ses premières conclusions en début d’année mais c’est pour le moment le « silence radio ».

UFC-Que choisir veut des réponses.

L’association de défense des consommateurs s’inquiète de la situation et surtout du silence pesant du régulateur des télécoms qui  a fait parvenir, il y a plusieurs semaines, des questionnaires aux intéressés, ainsi qu’à trois opérateurs de transit, indirectement impliqués dans l’affaire.

Le président de l’UFC-Que Choisir constate que l’affaire est pour le moment au point mort. Une nouvelle saisine du président de l’Autorité vient d’avoir lieu en vue de « connaître l’état d’avancement des travaux sur cette question. En espérant que le régulateur des télécoms mettra bientôt fin à ce suspens insoutenable ».

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Système d'exploitation Android de Google

Android, Google augmente ses exigences en mémoire vive, est-ce une bonne nouvelle ?

Google revoit à la hausse ses exigences en mémoire vive pour profiter ...

Microsoft Edge et le bug Youtube

Microsoft Edge et Youtube, Adblock est à l’origine d’un bug

Le navigateur Microsoft Edge rencontre des problèmes avec les vidéos Youtube. Le ...

Service de streaming de jeu vidéo Stadia de Google

Stadia, Google annonce du 1440p et deux nouveaux jeux

Google enrichit les options proposées par son service de streaming de jeu ...