Accueil / Actualités / Politique et économie / Les géants du Web sont victimes d’une cyberattaque massive
Cyberattaque
Cyberattaque

Les géants du Web sont victimes d’une cyberattaque massive

Des pirates sont à l’origine d’une cyberattaque massive. D’une ampleur très rare, elle a permis de mettre hors ligne plusieurs géants américains du Web. Des sites comme Amazon, Twitter ou encore Ebay se sont retrouvés dans l’obscurité durant plusieurs heures.

Cyberattaque

 

Une Cyberattaque historique par son ampleur

Historique par son impact, une cyberattaque est à l’origine d’une interruption de service de plusieurs sites Internet américains. Les internautes du nord-est et du sud des Etats-Unis  ont été incapables d’accéder à de nombreux portails commerciaux et d’information. Twitter, Spotify, eBay, Amazon, PayPal, CNN ou encore le New York Times, le Boston Globe et le Financial Times ont été des victimes d’une attaque dit DDOs. Les sites en question n’ont pas été visés directement.

L’idée, bien plus efficace, a été de s’attaquer à la société Dyn. Dans un communiqué, la firme déclare que ses infrastructures DNS (Domain name system) aux Etats-Unis ont été victimes d’un déni de service. Un système DNS permet de faire correspondre un nom de domaine à une adresse IP unique. Rapidement, les infrastructures ont été incapables de faire le travail.

L’ampleur de l’attaque a surpris au point qu’une enquête a été ouverte par le FBI. Les autorités ont la ferme intention d’identifier son origine et sa source.

DDos, tout repose sur la saturation

La technique DDos se nomme aussi déni de service. Il s’agit d’une opération assez brutale dans son fonctionnement puisque tout repose sur une simple idée. Celle de saturer une infrastructure informatique. Pour cela, les pirates ont exploité un botnet.

Dans cette affaire, le botnet est a considéré comme un réseau de machine zombies, infectées par un malware afin d’en prendre le contrôle pour mettre en place une attaque coordonnée. Il est déjà dit qu’une partie de ces machines zombies repose sur l’usage d’objets connectés comme des caméras de surveillance et des téléviseurs.

Pour le moment, l’enquête débute si bien qu’il n’y a pas encore d’information sur l’origine de cette attaque. Sa nature sophistiquée pousse par contre à penser qu’elle aurait été mise en place pour le compte d’un Etat comme la Chine ou la Russie. Il ne s’agit ici que de suppositions non vérifiées.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

2 plusieurs commentaires

  1. Zut, les pauvres, je vais chialer …

  2. Les fautes d’orthographe à chaque fois, faudrait faire un effort.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cyberattaque

Ransomware Petya : Un niveau d’attaque «sans précédent» selon le secrétaire d’État français, bilan

Le ransomware Petya est un cœur d’une attaque informatique mondiale touchant de ...

Cyberattaque

Une nouvelle Cyberattaque planétaire fait de nombreuses victimes, bilan

A peine un mois après l’épisode WannaCrypt, un nouveau ransomware est à ...

Honda Civic Type R (2017)

WannaCrypt fait de nouvelles victimes, Honda stoppe la production de ses véhicules

Le ransomware WannaCrypt est toujours actif. Sa propagation a été maitrisée cependant ...