Accueil / Actualités / Politique et économie / Google et Wikipédia, du terrorisme selon Orange
Boutique Orange

Google et Wikipédia, du terrorisme selon Orange

Vous avez été peut-être concerné ? Le moteur de recherche Google a été inaccessible chez certains clients de l’opérateur Orange. Ce service tout comme celui de Wikipédia n’était plus opérationnel ce matin, lundi 17 octobre 2016.

Nouveau Logo de Google

La panne était étrange mais le nombre d’intervention sur les réseaux sociaux s’est rapidement multiplié. Nous avons aussi été concernés au niveau de la rédaction de GinjFo. L’accès à Internet de l’opérateur Orange ne permettait plus d’afficher le moteur Google ou encore de consulter Wikipédia ce matin du lundi 17 octobre 2016.

Google, inaccessible ou considéré comme terroriste

Le problème n’est pas venu de chez Google mais de chez Orange. Il y a eu plusieurs cas de figure lors du souhait de consulter les sites Google.fr et Wikipédia.fr. Certains clients Orange ont eu droit au message « site inaccessible » tandis que d’autres ont été redirigé vers  un message du gouvernement intérieur indiquant que le site demandé incite à « des actes de terrorisme ».

Il existe heureusement une solution puisqu’il suffit de changer les adresses DNS de votre accès Internet. Un DNS est un serveur dont le rôle est d’associer une adresse IP à un nom de domaine.

L’opération peut se faire assez rapidement. Par exemple pour le protocole IPv4, il faut se rendre dans le “Centre Réseau et partage” sous Windows puis “Modifier le paramétrage de la carte” en choisissant la connexion Internet active.

Changer ses DNS

Dans “Propriétés”, il ne reste plus qu’à afficher “Protocole Internet version 4 (TCP/IPv4)” et sélectionner « utiliser l’adresse de serveurs DNS suivante » en indiquant

  •  « 8.8.8.8 » comme serveur DNS primaire
  • « 8.8.4.4 » comme serveur DNS secondaire.

Il s’agit des DNS de chez Google. Ils sont normalement non filtré.

Orange confirme le bug et donne l’explication.

Orange a confirmé un incident sur son réseau. Normalement l’erreur devrait avoir disparue à l’heure de l’écriture de cet article.

Selon un rapport, elle serait la conséquence des dernières lois du gouvernant sur le filtrage d’Internet en France. Depuis le mois de février 2015, les opérateurs ont l’obligation de filtrer le contenu en bloquant les sites à caractère “terroriste” ou encore  “pédopornographique“.

Ce mesure touche plus de 60 millions de personnes et surtout se passe de toute décision d’un juge. Résultat des courses, le premier opérateur de France coupe l’accès au plus important moteur du monde et à la plus importante encyclopédie universelle par erreur suite à une mise à jour de la liste des sites bloqués.

Une vérification par la justice de cette liste aurai-t-elle permis d’éviter l’erreur ? Que penser des autres sites filtrés ? Y-a-il d’autres erreurs ?

 

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Piratage, téléchargement illégal

Google, Microsoft et les majors, l’accord de filtrage du Web est officiel

Après plusieurs années de tractation, un accord a été trouvé entre les ...

Piratage, téléchargement illégal

Google, Microsoft, Yahoo et les majors, un accord de filtrage du Web serait signé

Une poignée de grands industriels comme Google, Microsoft et Yahoo serait tenter ...

Logo SFR

SFR, rien ne va plus ? condamnation et perte de clients

SFR n’est pas en très bonne forme. L’opérateur vient une nouvelle fois ...