Politique et économie

Illimité : La Poste Mobile cède à la pression !

La concurrence ne manque plus de « punch » sur le marché de la téléphonie  depuis l’arrivée de Free . La Poste mobile a mis du temps pour apporter une réponse à cette agression tarifaire mais s’est vue critiquer sur ces clauses particulières trop abusives. L’opérateur MVNO fait aujourd’hui machine arrière, explications.

Free MobileLe 10 janvier 2012, Free Mobile a débarqué en France. Ce quatrième opérateur a littéralement atomisé les tarifs créant un cataclysme dont les secousses se font encore ressentir aujourd’hui. La concurrence a répliqué plus ou moins vite. Le MVNO La Poste mobile s’est démarqué dans un premier temps par une position étonnante en indiquant qu’aucun changement n’était à l’ordre du jour,  « Aucun changement n’est prévu. Nos offres sont accessibles et couvrent une majorité des besoins » a déclaré le service de presse en ligne le 16 janvier dernier.

La Poste Mobile

Mais comme le souligne le dicton, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.  Le 7 février, de nouveaux forfaits ont fait leur apparition. Free Mobile aurait-il eu gain de causes ? Pas vraiment. La Poste Mobile faisait partie des derniers résistants qui, bien malgré ses premiers souhaits, a été contraint de s’adapter au marché avec le lancement de trois nouveaux forfaits.  Ces nouvelles offres ont permis des baisses de tarifs  de 10 ou 11 euros selon la formule concernant son forfait Smartphone 24/24. Nous sommes cependant encore bien loin de ce que nous pouvons trouver auprès de la concurrence comme RED, Sosh ou encore B&You, mais il y a tout de même du mieux.

Suite à cette effervescence du marché et un recadrage général des tarifs, UFC Que choisir s’est intéressé aux conditions générales de ventes. Comme nous l’avons toujours souligné, l’association a noté que le terme « illimité » était encore utilisé à tout va pour contrer Free Mobile sans se soucier de sa définition première. Les restrictions autour de l’illimité pleuvent avec des limites jamais clairement exposées sauf pour La Poste Mobile qui imposait tout le contraire. Cet opérateur virtuel annonçait des forfaits illimités en téléphonie mais sans dépasser les 200 heures par mois (soit tout de même plus de 6h30 par jour). Dans le cas contraire, les communications étaient facturées en hors forfaits au tarif de 0.37 € / min.

Devant l’absurdité d’une telle démarche et peut-être une prise de conscience d’une politique marketing trompeuse pour l’utilisateur ou encore de la pression d’UFC Que Choisir, cette clause disparait. Selon nos sources et la lecture des conditions générales de vente, La Poste Mobile fait machine arrière  en se calant sur des limites généralement communes à tous les opérateurs. Le terme Illimité est désormais associé en téléphonie à « 99 destinataires/mois et 2 heures maximum par appel (au-delà facturation à 0,37€/min) ».

La Poste Mobile : conditions de vente


Espérons que les comportements continueront d’évoluer avec l’abandon définitive de ces limites ou de l’emploi frauduleux du terme “illimité”.

Illimite

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

4 commentaires

  1. Si ils ne limitent pas un minimum la porte serait ouverte à toutes les fenêtres, du téléchargement à gogo, des mms/sms à 1000 personnes en même temps, des appels en non stop toute la nuit en dormant (comme à l’époque du forfait millenium) etc…
    Au lancement des offres illimités sans engagement (donc depuis la sortie de free mobile) j’ai choisi de me mettre au smartphone afin de profiter et d’exploiter au maximum ces offres, j’ai trouvé un téléphone pas trop cher car je ne pouvais pas me payer un téléphone neuf (presque la moitié de mon salaire), et depuis je surf sur internet à outrance, envoi des textos et MMS comme jamais et je n’ai eu aucunement un problème au niveau des hors forfaits.
    Il faut savoir se limiter sur l’illimiter afin de permettre à tout le monde d’en profiter sans pour autant nuire aux utilisateurs autour de vous !

  2. Jourdan ce n’est pas la question, le problème est l’utilisation du mot illimité, je sais pas mais moi je sais parler Français.

    Il n’y a pas de sens d’utiliser Illimité avec des restrictions, c’est juste une arnaque.

    J’irais même plus loin, c’est aux clients de réagir, ils sont pris pour des imbéciles…

    Oh regard un forfait illimité mais attention au cout hors forfait. Mais il est illimité non ? Oui,Oui monsieur mais pas plus de 99 interlocuteurs et 2 heures de communication par appel ! Ce n”est pas de l’illimité alors ? si si… Vous êtes sur, je sais parler Français… non, non c’est le nouveau sens d’illimité, Ah bon et le dictionnaire alors ? Des bêtises, monsieur, des bêtises… Vous me prenez pour un imbécile ? heuuuuu, un peu mais il faut signer là, c’est le plus important

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page