Accueil / Actualités / Politique et économie / Internet en France, le haut débit est en recul au profit du très haut débit !
Fibre Optique

Internet en France, le haut débit est en recul au profit du très haut débit !

C’est une première en France. Selon les derniers chiffres de l’ARCEP, concernant le marché des communications électroniques en France, au 31 décembre 2014, le nombre d’accès au haut débit recule au profit du très haut débit.

Debit_Internet

L’ARCEP vient de publier son bilan annuel du marché des communications électronique en France en 2014 et un important changement est observé. Le nombre d’accès au haut débit, c’est-à-dire à une ligne au débit inférieur à 30 Mbit/s en descendant est pour la première fois en baisse. Ceci profite à d’autres technologies qui proposent ce que l’on nomme du très haut débit, c’est-à-dire un accès supérieur à 30 Mbit/s en descendant.

France, le haut débit est en recul pour la première fois

La France enregistre désormais 3,1 millions d’abonnés au très haut débit soit une belle progression de 50% sur une année. Parmi ces 3,1 millions, 935 000 lignes profite de la fibre optique FTTH ce qui traduit là encore une augmentation conséquente de 57% soit plus 375 000 abonnés. Ce passage de témoin s’accompagne inévitablement de l’abandon d’accès moins performant (le haut débit) avec un recul de 290 000 abonnés ce qui porte son total à 22,9 millions d’abonnements

France, le très haut débit, une technologie de croissance.

Le haut débit est un levier de croissance puisque en cumulant haut débit et très haut débit, 26 millions d’abonnements sont constatés à la fin 2014, soit 305.000 abonnements en plus qu’en 2013. Cette croissance du très haut débit est lié à l’augmentation du nombre de foyers éligibles puisqu’ils sont en hausse de 20% sur un an soit environ 13,3 millions d’habitations dont 4,1 millions peuvent profiter de FTTH (+37%).

La mise en parallèle de ces chiffres avec ceux des abandonnements montre que « éligibilité » et « abonnement très haut débit » ne sont cependant pas encore automatiques.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*