Accueil / Actualités / Politique et économie / iPhone, pourquoi Apple se moque des parts de marché d’Android ?
iPhone 4S
Smartphone Apple iPhone 4S

iPhone, pourquoi Apple se moque des parts de marché d’Android ?

Apple est aujourd’hui en seconde position sur le segment des smartphones et bien que ses parts de marché soient inférieures à 10%, ses revues sont jugés plus solides que ceux générés par son concurrent Android. Pour l’analyste Charlie Wolf, ceci soulève une question, Est-ce que les parts de marché d’un constructeur déterminent vraiment sa pertinence ?

iPhone5S

Depuis son arrivée en téléphonie, Apple a toujours été à l’origine d’une croissance avec des parts de marché qui n’ont cessé d’augmenter passant de 3,5% en 2009 à 9,2 % en 2012. Cette année, si l’iPhone atteint les estimations des analystes, concernant la période du quatrième trimestre, Apple signera, de nouveau, une belle réussite en dépassant le 9,2%.

Cependant les terminaux sous Android sont un véritable “tsunami” si nous considérons leurs ventes avec désormais plus 8 smartphones sur 10. L’analyse dans le détail montre toutefois que la quantité ne l’emporte pas sur la solidité, attention nous ne sommes pas en train de dire qu’Android n’est pas un produit viable, bien pensé et compétitif. La solidité représente ici la pertinence de l’ensemble d’un écosystème.

Android, la quantité ne l’emporte pas sur la solidité.

L’analyste  Charlie Wolf de chez Needham & Co apporte ainsi une vision différente aux investisseurs face à ce que pourrait laisser croire l’importance d’Android sur le marché.  Sa conclusion et que la part de marché d’un OS est peu représentative, face à d’autres variables, pour juger dans la réussite dans le secteur de la mobilité. Ainsi la richesse de la bibliothèque d’applications disponibles et la force de l’écosystème soutenant l’édifice sont bien plus percutants.

Wolf est clair

Il semble n’y avoir aucune corrélation entre la part de marché et la viabilité d’une plate-forme. En examinant les variables qui déterminent la viabilité d’une plate-forme, nous avançons que l’ampleur et la profondeur de la bibliothèque « applicative » de la plate-forme jouent un bien plus grand rôle que ne le fait la part de marché.

Apple domine Android, il n’y a aucune concurrence.

Ainsi malgré une part de marché relativement faible, Apple domine sur la question des revenus et la rémunération des développeurs. Depuis le lancement de l’App Store en 2008, Apple a reversé plus de 13 milliards de dollars à ces derniers. De plus, les études révèlent que les iDevices sont bien plus utilisés au quotidien pour télécharger des applications, naviguer sur le Web et acheter des produits en ligne.

A cela s’ajoute une autre remarque de Daniel Eran Dilger, dans un article du mois de novembre 2013. Les très fortes ventes des terminaux Android ne génèrent pas de profit, parce que la plupart des unités vendues sont des téléphones bas de gamme. La situation est que les 2/3 des smartphones Android du marché sont dans l’entrée de gamme. Ils correspondent au marché de masse, en particulier, pour ce qui concerne les marchés émergents où le smartphone est très loin d’être utilisé à son plein potentiel. Wolf souligne alors

Ces dispositifs sont largement utilisés comme des téléphones polyvalents et non comme des smartphones à part entière. 

Apple peut donc garder confiance dans son écosystème et Android ne représenterait pas une menace.

4 plusieurs commentaires

  1. “…La situation est que les 2/3 des smartphones Android du marché sont dans l’entrée de gamme…”

    Sauf que justement le tiers restant c’est le haut de gamme et plus essentiellement les Galaxy S3/S4 et Note qui eux sont de vrais concurrents des iPhones y compris en termes d’usages où ils sont très souvent utilisés à leur plein potentiel justement… Eh il faut vous réveiller les gars, on n’est plus en 2008 où l’App Store dominait très largement, aujourd’hui Google Play compte au moins autant d’applications si pas plus surtout si on exclut les vieilles applications développées et optimisées pour les anciennes générations de smartphones qui ne sont plus maintenues et qui sont par définition plus nombreuses sur l’App Store en raison de son antériorité, aujourd’hui la part de marché totale des Galaxy + les quelques autres smartphones Android HDG en vue (LG G2, Sony Xperia, HTC One… sans oublier les chinois Huawei, ZTE et Lenovo qui sont très puissants sur leur marché domestique) atteint certainement un niveau comparable à celle des iPhones et leurs usages aussi

  2. Une analyse vieille de 2 ans au moins, bravo GinjFo, je sais que vous êtes pour le recyclage, mais là …

    • Il s’agit de l’avis d’un analyste et non d’une position de GinjFo. Nous n’apportons ici aucune idée personnelle :). Notre rôle est de proposer ce qui se dit afin que chacun se fasse sa propre opinion.

  3. Oula… Vous remontez à 2009 pour trouver une raison de dire que les pommes, c’est géniales.

    Non, Ginjfo n’a pas de position…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*