Accueil / Actualités / Politique et économie / Jeu vidéo, les joueurs se plaignent pour rien, ils ne paient pas assez selon un analyste
Star Wars Battlefront 2
Star Wars Battlefront 2

Jeu vidéo, les joueurs se plaignent pour rien, ils ne paient pas assez selon un analyste

Les prix des jeux vidéo sont-ils justes ? Selon un analyste la réponse est clairement non.  Dans une intervention Evan Wingren, analyste chez KeyBanc Capital Markets démontre qu’en réalité, la communauté des joueurs devrait arrêter de se plaindre. Leur loisir serait peu couteux.

Cette intervention n’est pas un hasard. Elle fait suite à la polémique autour des microstransaction de Star Wars Battlefrond II. Sur CNBC, Even Vingren est catégorique

«  Les joueurs ne paient pas trop, au contraire, ils ne paient pas assez (et nous sommes des joueurs)   »

Selon lui, la réaction des joueurs face aux achats In Game de Star Wars Battlefront II a été excessive mais surtout non justifiée. Il arrive à cette conclusion avec un raisonnement assez simple (peut-être trop simple). Il s’appuie sur le temps passé à jouer en fonction du prix d’achat.

Jeu vidéo, en fonction du temps c’est pas assez cher

En clair il explique que si vous achetez Star Wars Battlefront II 60 $ et que vous dépensez 20 $ dans des microtransactions, le bilan est très économique en jouant 2h30 par jour pendant une année. Une simple division donne un cout de l’heure de 40 centimes. Le même mode de calcul appliqué à d’autres domaines donne un cout maximal de 65 centimes pour la télévision payante, 3 dollars pour le cinéma ou encore 80 centimes pour une location de films.

De là, par comparaison, le jeu vidéo devient le plus économique, le moins cher, bref l’Eden pour les joueurs. Ces derniers devraient donc arrêter de se plaindre. Mieux la situation serait si favorable qu’une rectification serait nécessaire. Il lance alors

«  Si vous prenez du recul et que vous regardez ces chiffres, une heure de jeu vidéo constitue l’une des formes de divertissement les moins chères. Les analyses quantitatives prouvent que les éditeurs ne demandent pas assez d’argent aux joueurs et qu’ils devraient probablement augmenter les prix  »

Une démonstration bancale ?

Si la conclusion peut avoir un sens face à la démonstration, cette dernière est critiquable sur bien des points. Dans son équation Even Vingren oublie l’achat du PC ou de la console. Jusqu’à présent il n’est pas demandé d’acheter un cinéma pour regarder un film. Par contre sans PC ou console impossible de joueur à un titre acquis. La variable temps est également surestimée tandis que le besoin d’abonnement pour le jeu en ligne (console) est omis.

Nous pourrions poursuivre la liste des oublis et raccourcis mais rien que ces facteurs ont déjà de lourdes conséquences. A noter également qu’ Evan Wingren est un analyse financier. Son métier est « l’argent ».

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Et des jeux ou le solo ne dure que 4-5h pour 60/70€, il en pense quoi ce monsieur?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Half-Life: Alyx de Valve

Half-Life: Alyx, Valve donne rendez-vous le 21 novembre, de quoi s’agit-il ?

A l’occasion des 21 ans de Half-Life Valve est à l’origine d’une ...

Jeu vidéo The Messenger

The Messenger et son style rétro 8-bits est offert, comment le récupérer ?

A l’occasion du Week End Epix Games propose aux joueurs un nouveau ...

Take-Two Interactive

Jeux vidéo, le PC devient une plateforme dominante !

Le marché du jeu vidéo se transforme. Selon Take-Two en l’espace d’une ...