Accueil / Actualités / Politique et économie / Menaces de sécurité en ligne : un bilan

Menaces de sécurité en ligne : un bilan

Symantec livre son analyse de sécurité concernant Internet pour le mois d’avril 2011. Les attaques ciblées progressent tandis que le volume mondial de spams est en diminution face au mois précédent.

Symantec vient de publier ses analyses MessageLabs Intelligence concernant le mois d’avril 2011. Internet reste actif dans le domaine de la malveillance.

Selon l’éditeur de solution anti-virus et de sécurité internet, un email sur 168,6 en moyenne contenait des programmes malveillants en avril 2011. Les attaques ciblées représentaient environ 0,02% d’entre eux soit une augmentation de 10,5 % sur une période de six mois.

Spam mondial : Avril 2011

« La tendance constatée dans les attaques ciblées semble indiquer qu’il peut y avoir un modèle saisonnier. En effet, le nombre d’attaques ciblées semble toujours être supérieur à cette époque de l’année », déclare Paul Wood, analyste senior pour MessageLabs Intelligence, Symantec.cloud.

« L’exercice financier 2010 étant bientôt clos dans de nombreux pays, il est également possible que ce soit le moment idéal pour les cybercriminels qui recherchent des informations sur les performances financières d’une entreprise, et une attaque soigneusement mise au point peut tout simplement leur permettre de les obtenir. »

En parallèle, l’éditeur note une diminution continue du volume de spam au niveau mondiale depuis le démantèlement du botnet Rustock. La baisse est évaluée à 6,4 % face au mois de mars avec une volume estimé à 72,9% du trafic global. Soulignons que la proportion des emails échangés dans le monde s’avérant être des spams de sources nouvelles ou inconnues précédemment est de 72,9 %, soit une baisse de 6,4 % par rapport au mois de mars.

Pour notre pays, les spams ont représenté 75,6 % des emails, contre 82,1 % en mars 2011 ! Nous avons encore du chemin à accomplir pour lutter contre ce gâchis énergétique !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*