Accueil / Actualités / Politique et économie / Mission Olivennes : Internet et non le Far Ouest

Mission Olivennes : Internet et non le Far Ouest

Dans le cadre de la lutte contre le piratage sur Internet et le développement de l’offre légale de contenu, Le rapport Olivennes et la liste des engagements pris par les professionnels, FAI et majors viennent d’être reçus par l’Elysée.

A cette occasion, nos amis de chez PC Inpact ont publié un dossier traitant des principaux thèmes abordés.

  • Des décrets d’applications avant la loi
  • Filtrage et liste noire
  • Typologie du filtrage
  • Les plateformes d’hébergement
  • L’internet civilisé arrive, selon Nicolas Sarkozy
  • Les premières réactions

Rappelons et nous citerons nos confrères que les enjeux sont importants tant pour « favoriser l’offre légale (un peu) que pour lutter contre le piratage (beaucoup) ».

Nicolas Sarkozy a clôturé cette cérémonie (la signature de l’accord interprofessionnel) par un discours en rappelant sa vision d’Internet ou ” le clonage et la dissémination de fichiers à l’infini ont entraîné depuis cinq ans la ruine progressive de l’économie musicale, en déconnectant les œuvres de leur coût de fabrication, et en donnant cette impression fausse que tout se vaut, que tout est gratuit <…>. Internet ne doit pas être un « Far Ouest » high-tech, une zone de non-droit où des « hors-la-loi » peuvent piller sans réserve les créations, voire pire, en faire commerce sur le dos des artistes. D’un côté, des réseaux flambant neuf, des équipements ultra-perfectionnés, et de l’autre des comportements moyenâgeux, où, sous prétexte que c’est du numérique, chacun pourrait librement pratiquer le vol à l’étalage.

On dit parfois que quand personne ne respecte la loi, c’est qu’il faut changer la loi. Sauf que si tout le monde tue son prochain, on ne va pas pour autant légaliser l’assassinat. Si tout le monde vole la musique et le cinéma, on ne va pas légaliser le vol. Et en même temps, nous savons tous qu’on ne va pas non plus mettre tous les jeunes en prison.” rajout-il.

Et en attendant, un enfant de 7 ans souhaitant regarder un dessin animé légal sur France2 se retrouve sur une page pour adulte en tapant France2.com. Drôle de priorité !

Pour lire le dossier de chez Pc Inpact, c’est ici : Tour d’analyse des mesures annoncées lors de la mission Olivennes

A découvrir également une analyse par Gilles Devers, avocat : Rapport Olivennes: le syndicat des loosers

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*