Accueil / Actualités / Politique et économie / Russie, Intel et AMD auraient stoppé la vente de leurs produits
Intel
Intel

Russie, Intel et AMD auraient stoppé la vente de leurs produits

Face à la crise en Ukraine, Intel et AMD auraient suspendu les ventes de leurs produits à la Russie. Un rapport Russe (RBC) cite deux sources de l’industrie du pays dans du secteur de la technologie.

Il est affirmé que des représentants d’Intel et d’AMD ont informé les fabricants russes que leurs produits ne seront plus disponibles. L’information n’est pas étonnante puisqu’elle est une conséquence de la décision du département du Commerce des États-Unis. La semaine dernière de nombreuses actions ont été prises afin de sanctionner la Russie

Selon RBC, des représentants d’Intel et d’AMD ont informé verbalement les entreprises russes que leurs produits ne seront plus disponibles. Les livraisons auraient été stoppées.  Attention, pour le moment ces informations n’ont pas été confirmées par les entreprises américaines concernées ni par une autre publication.

Intel et AMD stoppent les ventes de leurs produits à la Russie

Processeur Alder Lake-S d'Intel

Processeur Alder Lake-S d’Intel

Contacté à ce sujet un porte-parole d’Intel aurait répondu que le groupe se conforme à toutes les sanctions imposées par le département du Commerce. Les représentants d’AMD et du ministère russe du Commerce n’ont de leur coté pas répondu aux sollicitations de RBC. Le département du Commerce Américain a restreint les ventes des produits d’origine américaine ou des produits contenant une technologie d’origine américaine. Cette décision vise le gouvernement russe, toutes les entités affiliées à l’État et l’armée russe.

En outre, étant donné que Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) utilise des équipements d’origine américaine pour fabriquer des puces, TSMC pourrait également cesser toutes ses transactions avec la Russie. Pour le moment ce n’est pas le cas bien que TSMC aurait averti les développeurs russes de la fin très probable de sa coopération. Cela signifie qu’ils ne pourront plus fabriquer leurs produits dans ses usines. La encore prudence. CNews a contacté trois entreprises soupçonnées d’être des clients de TSMC. L’une d’elles a nié toute prise de contact par TSMC tandis que les deux autres ont refusé de répondre.

2 plusieurs commentaires

  1. Je ne sais pas ce que ça vaut niveau perf mais il y a quelques mois j’ai vu passer des articles sur un processeur développé par la Russie. Ils ne pourront peut-être pas le fabriquer chez TSMC ou Samsung mais je ne serais pas surpris qu’ils aient prévu de quoi le faire chez eux, pour être autonome sur le sujet, voir en Chine.

    • Encore un russophile qui rêve debout sur la soit disant supériorité
      technologique asiatique dont la Chine et la confédération russe…

      Pour info l’occident produit en Asie uniquement parce que l’esclavage
      y est moins cher (cf. ouïghours, bangladais, etc).

      De plus, les semi-conducteurs chinois ou russes sont issus directement
      de l’occident dont les restes du cadavre de Cyrix acquis par AMD.

      Autant dire que la technologie est obsolète tandis que les brevets sont
      probablement tous périmés.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*