Accueil / Actualités / Politique et économie / Samsung espionne les utilisateurs de ses smartphones
Samsung
Entreprise Samsung

Samsung espionne les utilisateurs de ses smartphones

Le géant Samsung est au cœur d’un nouveau scandale. Après le plus important fiasco de l’histoire du smartphone, une arrestation de son vice-président pour corruption, la firme est au cœur d’une histoire d’espionnage de ses utilisateurs. Selon un journal britannique,  la firme coréenne utilise une technologie pour surveiller l’activité en ligne de ses clients. Elle recueille ainsi des données sur leurs habitudes de surf et d’achats.

The Sun écrit que les téléphones Samsung sont équipés d’une technologie nommée « beacons ». Son objectif est de suivre l’activité de l’utilisateur lorsqu’il se connecte à Internet. Elle permet également de collecter des informations sur des contenus spécifiques et pire encore accéder aux messages électroniques.

« Privacy watchdogs » ajoute que Samsung utilise tout ceci pour promouvoir ses propres dispositifs. L’entreprise est accusée d’inciter l’utilisateur à accepter l’utilisation  de « beacons » sans qu’il sache exactement de quoi, il en retourne. Jim Killock, directeur exécutif d’Open Rights Group a déclaré que Samsung est un « voyeur […] à un tout nouveau niveau».

Espionnage de ses utilisateurs, Samsung se justifie

De son côté Samsung se justifie aux regards de sa politique de confidentialité. Le bouclier repose sur le constat que tout est expliqué et que la plupart des utilisateurs sont d’accord avec sa politique. L’entreprise n’évoque malheureusement pas le fait que seule une poignée de clients lit intégralement ses documents. Ils stipulent pourtant

“Nous, avec certains tiers, pouvons aussi utiliser des technologies appelées Beacons ou Pixels. Elles communiquent des informations de votre appareil à un serveur […]. Beacons peut être intégré dans le contenu en ligne, les vidéos et les courriels et permettre à un serveur de lire certains types d’informations à partir de votre appareil, savoir quand vous avez vu un contenu particulier ou un message électronique particulier, déterminer l’heure et la date à laquelle vous avez vu le Beacons et l’adresse IP de votre appareil. “

Dans une intervention annexe Samsung ajoute qu’elle n’utilise pas une technologie  « ultrasonic beacon » qui est considérée comme bien pire. A ce sujet, le groupe précise

«Nous souhaitons assurer à nos clients que la technologie « ultrasonic beacon » n’est pas intégrée aux appareils mobiles Samsung. Notre politique de confidentialité sur les beacons s’applique à l’utilisation de balises Web, une technologie largement utilisée dans l’industrie et qui diffère considérablement de celle des « ultrasonic beacons ». 

Cet espionnage est-il est fausse alarme ? Ces beacons de Samsung sont-ils rien de plus qu’une simple télémétrie similaire à celle utilisée par Microsoft au cœur de Windows 10 ?

Samsung Galaxy S8 64 Go Noir minuit

L’espionnage se banalise grâce au consentement des utilisateurs (avertis ?)

Peut-être mais tout ceci soulève des questions importantes autour de l’utilisation de la technologie. Elle s’accompagne quasiment toujours d’une contrepartie, celle d’une surveillance (légale ou non) et de collectes de données. Ces dernières passent d’un continent à l’autre, d’une entreprise à l’autre, sans aucun contrôle de la part de ses créateurs, les utilisateurs.

Les géants surfent sur un simple constat pour mettre en place ces pratiques. La plupart des utilisateurs ne lisent pas les politiques de confidentialité accompagnant l’usage des appareils achetés. Lors de leur initialisation, ces politiques sont acceptées sans un accès simple, rapide et explicite sur ce qu’elles engendrent.

Bien que Samsung tente d’expliquer qu’il y a pire que ses “beacons”, une posture originale pour justifier ses pratiques, d’autres entreprises ont pris une position très ferme face à leur utilisation. Google par exemple a récemment supprimé plus de 200 applications de son Google Play Store. Il a été découvert qu’elles intégraient cette technologie pour espionner les habitudes et les activités des utilisateurs.

Enfin nous avons souligné qu’il est possible qu’il s’agisse que d’une télémétrie chez Samsung. Certains experts ne la décrivent pas de cette manière. Samsung collecte également des informations privées à partir de ses appareils. Ainsi Tristan Liverpool, Director of Systems Engineering chez F5 Networks explique

“Si vous ne faites pas attention aux autorisations que vous accordez, vous pourriez alimenter en données les spécialistes du marketing et des autres entités au sujet de votre navigation en ligne, de vos magasins et de vos préférences de produits sans le savoir”

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

9 plusieurs commentaires

  1. On a l’impression que le commentateur tombe des nues. Tout le monde pratique cet espionnage. Interrogez Apple. Mais non il vaut mieux salir Samsung

  2. comment cela Samsung nous espionne ?
    a zut , j’en apprends de belles

    Sérieux , vous en connaissez beaucoup qui ne le font pas ?
    et les clauses de vente ou d’utilisation , abusives ? c’est de la foutaise , il n’existe pas un logiciel qui ne vous demande auparavant de valider les clauses , et sans cela impossible d’utiliser ledit logiciel
    donc que l’on soit d’accord ou pas , pas le choix

    et dernièrement un constructeur de TV au état unis s’est fait ratrapper par la patrouille car il espionnait les téléspectateurs , dit moi ce que tu regarde et je te dirait qui tu est !

    de toute manière plus on est connecté , plus on est espionné , a part limiter les dégâts en ne divulguant pas trop de choses , il n’y a guère d’échappatoires

    en gros c’est un pétard mouillé , pas un scoop

  3. Les reponses ci-dessus montrent à quel point les marques ont reussi à faire admetre que la “telemetrie” (joli terme pour “violation de la vie privée)” est considérée comme normale. “On nous espionne mais on le sait”… ou va-t-on !?

  4. ce n’est la sujet , non il ne s’agit pas de trouver cela normal
    sauf que c’est imposé sous peine de ne pouvoir pas se servir du produit
    qu’aucun contre pouvoir n’existe pour que ça change , car le modèle économique est basé la dessus

    donc on peut trépigner en disant ” c’est pas juste ”
    mais le seul moyen que je vois pour l’instant c’est de se servir a minima de ce qui existe , de bloquer ce qui peu l’être , d’utiliser de préférence les truc les moins invasif et surtout de le pas mettre des informations trop précises et trop personnelles a disposition

    • effectivement, il devrait y avoir un avertissement avant l’achat “attention, l’utilisation de ce produit requière l’acceptation de ne plus avoir de vie privée.”
      Une fois que t’as acheté un telephone à 800euro, t’es un peu obligé d’accepter même si tu n’es pas d’accord.

  5. Bon, je repars manger des Cookies..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

SSD Samsung 870 QVO SATA

SSD 870 QVO SATA, Samsung propose de 8 To à 560 Mo/s

Samsung annonce sa gamme de SSD 870 QVO SATA exploitant des puces ...

Moniteur gaming Odyssey G9 C49G95T de Samsung

Samsung annonce l’Odyssey G9 C49G95T, un impressionnant moniteur gaming

Samsung vient d’annoncer l’Odyssey G9 C49G95T. Cet imposant moniteur gaming a été ...

NAND SSD 980 Pro PCIe 4.0 NVMe M.2 de Samsung

SSD M.2 980 Pro, Samsung promet du 6,5 Go/s

Samsung vient de se positionner sur le segment des SSD PCIe 4.0 ...