Accueil / Actualités / Politique et économie / Tarif social mobile : Du grand n’importe quoi à l’époque ?

Tarif social mobile : Du grand n’importe quoi à l’époque ?

Avec l’arrivée de Free mobile, les opérateurs historiques ont été malmenés car l’oligopole tarifaire en place a volé en éclat. La récente annonce de Carrefour en association avec Orange, concernant une offre Low Cost à 4,99 € par mois, remet de l’huile sur le feu. Explications…

Au mois de mars 2011, le gouvernement de l’époque, était fier d’annoncer, qu’après de vives discussions, des offres à tarif social allaient enfin pouvoir voir le jour dans les catalogues des opérateurs mobiles.

Un tarif social mobile impossible à améliorer ?

Orange, SFR, Bouygues Telecom mais également des opérateurs virtuels s’étaient engagés, par la signature d’une convention, à proposer une formule sans engagement de durée ni frais d’activation ou de résiliation à un prix maximum de 10 € par mois contre un minimum de 40 minutes de communication et 40 SMS. Nous nous souvenons qu’à l’époque, pas si lointaine que cela, Le PDG de SFR, Franck Esser indiquait que « ces forfaits ne lui coûtaient rien, mais ne rapportaient pas non plus ». Bref nous étions donc devant des offres présentées comme impossibles à améliorer et des plus généreuses  puisqu’elles s’adressaient “aux personnes rencontrant des difficultés particulières dans l’accès au service téléphonique en raison de leur niveau de revenu (au minimum, les bénéficiaires du Revenu de solidarité active – RSA)“.

Le dernier forfait d’Orange associé à Carrefour à 4,99 € laisse une nouvelle fois peser la lourde question de savoir si les opérateurs ont vraiment joué le jeu ?

Free Mobile prouve le contraire.

Nous utilisons l’expression « Une nouvelle fois » car l’arrivée de Free Mobile en janvier 2012 a été un véritable cataclysme avec un marché chamboulé en profondeur et des opérateurs historiques bien en mal de continuer à justifier certaines pratiques tarifaires. La formule de Free Mobile à 2 € est simple, elle divise par plus de cinq le tarif social, normalement impossible à abaisser 😉 .

Des nouveaux forfaits qui contredisent les discours antérieurs.

Le récent partenariat d’Orange et de Carrefour pour  une offre à 4,99 € donnant 100 minutes de conversation ou 500 SMS vient une nouvelle fois contredire certains discours. Comme le souligne très justement nos confrères de zdnet « On peut donc s’interroger sur la pérennité du tarif social mobile, qui n’a finalement jamais été attractif et sur le discours des opérateurs jurant la main sur le cœur d’avoir fait le maximum pour les consommateurs les plus pauvres ».

N’oublions pas non plus que Bouygues Telecom a été l’un des premiers à s’insurger du tarif social de Free mobile.  A ces yeux, il est scandaleux. Sachant que depuis Bouygues Telecom n’a pas proposé mieux, il est logique de penser que le mot scandaleux désigne un prix trop bas, étonnant lorsque l’on s’adresse à plus démuni, non ?

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

9 plusieurs commentaires

  1. Super j’écrivais un commentaire,

    rafraichissement automatique de la page. Tout est effacé.

    Je n’ai même plus envie de re écrire mon argumentation… Bravo

  2. cette baisse de prix se fait au détriment de l’emploi. Plus de 10 000 personnes qui travaillent actuellement chez les opérateurs vont avoir droit au tarif social apres leurs licenciement. Belle avancée en effet

  3. Donc on justifiait le vol organisé avec des prix exorbitant pour employer des gens à rien foutre?

  4. A ceux qui, sans rien y connaitre, disent que la baisse des tarifs va supprimer des emplois il faut savoir qu’en moyenne la masse salariale chez les opérateurs représente le chiffre indéit dans le tissu économique et tout à fait minuscule de 7% !
    Cela est dû au coût très élevé des installations et ça rend complétement caduque toute justification de suppression d’emploi par la pression de la nouvelle concurrence, sachant que les 3 gros historiques margent entre 15 et 25% les mauvaise années.
    Bref le monopole a été cassé pour le bien de tous, sauf des actionnaires bien sûr mais on ne va pas pleurer.
    Si licenciements il y a ils seront “boursiers” et sans doute retoqués par la justice.
    Quand aux employés des opérateurs tout le monde peut témoigner que la plupart sont incompétents et plus disposés à vendre qu’à assurer un service au client existant.
    Bref tout va bien et n’ira que mieux dans le futur quand le client jadis captif ira où on lui donnera le meilleur service au meilleur prix… Soit la définition même de la concurrence…

  5. Du grand n’importe quoi… tout à fait d’accord. Effectivement n’oublions pas l’historique.

    Les trois grands bandits qui mains dans la main s’en mettaient plein les fouilles en nous faisant croire que c’étaient de pauvre malheureux (CF une certaine réunion en Espagne qui d’ailleurs ne se limitait pas au opérateur Français – Google est votre ami pour retrouver cette article).

    FT et sons patron se plaint qu’il va payer 300 à 400 K€ de plus d’impôt suite aux ressentes décisions du gouvernement et j’en passe pour les autres.

    X N lui ne se gave pas en salaire fixe, après se qu’il touche sur les dividendes de ses entreprises, cela n’est vrai que lorsqu’elles font des bénéfices! que les autres fasses pareil; et si lui il y arrive avec son modèle économique Free Mobile et ADSL, on nous a vraiment pris pour des pigeons pendant des années.

    FT pour ce que j’en sais, avait déjà délocalisé certain de ces centres d’appel au Maroc bien avant la vague Free, pour les mauvaise langue qui argue des licenciement. pour les deux autres j’en sais rien mais il n’y a pas de raison qu’ils n’ai pas fait pareil.

    Le problème est que tant qu’il y a des pigeons on les plumes, tout le baratin que l’on nous sort n’est que de l’embrouille, et cela fonctionne puisque certain sont encore persuadé que Free est un gros méchant qui génère des licenciements, pas un seul ne remet en question les pompes à frique qu’avait mis en place les trois historique!

    Voilà quelques piste de discutions… qui pourront largement être étoffées de quelques vieux discourts d’il y a quelques mois seulement de ces bandits, replongez vous dans les articles les semaines après le lancement de Free et regardez ce qu’ils ont faits après …

    par exemple le discourt de Richard comme quoi un illimité à 20€ c’est pas possible, puis quelques semaine après offrait un forfait illimité aux député pour 20€ alors que monsieur tout le monde lui n’a pas d’enveloppe d’~ 6000€ /mois pour frais professionnel … et puis qui s’alignait enfin avec Sosh. Les Français n’ont vraiment aucune mémoire ou rancune et il n’y a pas que nos hommes politiques qui le savent.

  6. @internaute : je pense que tu va prendre ton prime d’intéressement & participation je suis désolé pour toi mais il y a des gens qui n’ont pas de travail et ils y’ont besoin de téléphone pour chercher un boulot.

    Maintenant on parle de l’emploi, c’est la faute des PDGs de ces entreprises qui ont fait des mauvais choix stratégique (entente sur les prix, acheter la licence 4G trop cher, les salaires de ces PDGs et leurs directeurs qui sont très très très élevés je pense avec leurs salaires qui peuvent garder beaucoup d’emploi, utiliser des logiciels informatiques “système d’informations” avec des licences trop cher il y a des logiciels avec la même efficacité et pas cher, des beaux bâtiments pour montrer leurs réussite ) ils peuvent faire beaucoup d’économie sans touché les emplois mais ces entreprises cherche la rentabilité au Max pour ces actionnaires qui ne sont pas des français (Américain, Quatari….).
    Juste pour ton informations il y a beaucoup d’entreprise avec des marges de 2% à 3% et ne supprime pas d’emploi au contraire recrute des gens et Free à dit qu’il fait une marge de 50% sur ces forfaits il faut arrêter un peu de pleurer les gas et chercher les vrais coupable.
    Si ces entreprises ne sont pas capable de faire une vrai concurrence comment tu veux que ces entreprises se développe à l’étranger ?

  7. @A-snowboard : pareil j’en ai ras le cul de ce rafraîchissement automatique qui m’a tué plusieurs commentaires longs, argumentés et intéressants plusieurs fois.

    Tout ça pour gagner artificiellement des visites sur la pages, tssss…

  8. pour ceux qui pleurent sur les commentaires, tapez les ailleurs et faites un copié collé
    toutes les assistantes sous payées du monde savent le faire, apprenez à le faire

    pour le débat, on es tous daccord pour dire que les forfaits des opérateurs historiques sont des arnaques, sauf qu’ils ont un réseau en place, donc un service d’une qualité donnée , et free n’est pas, toujours, aussi bien loti de ce coté là, tant en adsl (je connais beaucoup de clients mécontents) qu’en téléphone (même chose)

    donc, oui, les forfaits sont trop chers, oui, il y a arnaque, oui on peux faire mieux (surtout, pour un tarif “social” subventionné l’air de rien par l’état derrière)

    mais bon, vive la concurrence, on peux changer de fournisseur, faisons le

  9. Je pense que Carrefour on fait un bon forfait mais Free reste N°1 sur le marché de la téléphonie …

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Free Mobile

Free Mobile annonce son forfait 4G illimitée à 15,99 € par mois, bilan

L’opérateur Free Mobile vient d’annoncer une première dans le monde de la ...

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom annonce la facture au Mo une fois l’enveloppe Internet mobile consommée

Bouygues Telecom va mettre en place une nouvelle politique autour de ses ...

Carte SIM

Carte SIM, Apple et Samsung veulent imposer l’e-SIM pour d’avantage de liberté

La carte SIM est indispensable à un smartphone. Cette petite puce vit ...