Accueil / Actualités / Politique et économie / WannaCrypt fait de nouvelles victimes, Honda stoppe la production de ses véhicules
Honda Civic Type R (2017)
Honda Civic Type R (2017)

WannaCrypt fait de nouvelles victimes, Honda stoppe la production de ses véhicules

Le ransomware WannaCrypt est toujours actif. Sa propagation a été maitrisée cependant il continu de faire des victimes. L’une des dernières en date est le géant Honda. La firme a été contrainte, cette semaine, de stopper la production de ses véhicules dans l’une de ses usines. Les pertes financières sont importantes.

WannaCrypt a été à la une de l’actualité il y a quelques semaines. A l’origine d’une attaque informatique mondiale, ce logiciel malveillant a poussé des géants comme Microsoft à réagir afin de limiter les infections. Si sa propagation est maitrisée à l’aide de patchs, correctifs et autres mises à jour pour les différentes versions de Windows (même pour Windows XP), le ransomware n’a pas disparu pour autant. Il est toujours là est surtout actif.

Honda est victime du ransomware WannaCrypt

Ransomware WannaCrypt

Honda est l’une de ses dernières victimes.  Cette semaine, le constructeur automobile a été obligé de stopper l’activité de l’une de ses usines de production. Située au nord de Tokyo, l’usine de Sayama assure une production de 1 000 véhicules par jour.

Dans une intervention, le groupe déclare avoir découvert l’infection et surtout son épidémie dimanche dernier. Ce mercredi, le ransomware avait réussi à se propager dans plusieurs autres régions  dont le Japon, l’Amérique du Nord, l’Europe ou encore la Chine. La production dans d’autres usines exploitées par le constructeur n’a pas été affectée. Le retour à une activité normale à Sayama a été constaté à partir de mardi

Honda souligne que son département informatique aurait pris des précautions contre ce ransomware avant cette affaire.  De là beaucoup de question sont sans réponse. Comment WannaCrypt a pu s’introduire dans le réseau du constructeur automobile ? S’agit-il du logiciel malveillant d’origine ou d’une variante ?

WannaCrypt est toujours dangereux, attention à ses variantes

Depuis sa découverte, la propagation de WannaCry a permis d’infecter plus de 200 000 ordinateurs dans le monde. Environ 150 pays ont été touchés. Les experts en sécurité indiquent que l’épidémie est maitrisée. Ils notent cependant que les risques d’infection restent bien réels surtout si une nouvelle variante est élaborée.

Honda n’est pas l’unique constructeur automobile ayant été infecté par WanaCrypt. Renault SA et Nissan Motor ont également été des victimes. Des arrêts de production ont été observés dans des usines au Japon, en Grande-Bretagne, en France, en Roumanie et en Inde.

 

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord - OTAN

Wannacrypt et Petya, l’OTAN évoque de possibles représailles militaires

OTAN vient de sortir du silence suite aux deux attaques informatiques mondiales ...

Windows XP

Le ransomware Wannacrypt favorise l’adoption de Windows XP ?

Les dernières statistiques de NetMarketShare dévoilent une croissance de Windows XP le ...

Cyberattaque

Ransomware Petya : Un niveau d’attaque «sans précédent» selon le secrétaire d’État français, bilan

Le ransomware Petya est un cœur d’une attaque informatique mondiale touchant de ...