Accueil / Actualités / Politique et économie / Wikileaks : une faille dans iTunes pour de l’espionnage

Wikileaks : une faille dans iTunes pour de l’espionnage

Depuis plusieurs jours Wikileaks s’attaque à l’espionnage informatique de masse. Dans une interview, son fondateur soutient l’hypothèse qu’une faille de sécurité dans l’application iTunes permet d’espionner, en toute discrétion, les faits et gestes des utilisateurs. Le spectre du « Big brother » est toujours là.

Selon Wikileaks, il existe des failles dans l’application iTunes permettant de surveiller et d’espionner n’importe quel système d’information exécutant l’application. Il existe aussi des sortes de portes dérobées sur tous les téléphones populaires et dans chaque ordinateur.

De ce fait, chaque appel téléphonique, chaque e-mail, SMS, surf sur Internet ainsi que les déplacements peuvent être surveillés par un opérateur de téléphonie mobile, le fabricant du périphérique, un FAI ou encore un gouvernement.

Lors d’une interview accordée à l’International Business Times, Julien Assange, fondateur de WikiLeaks a indiqué qu’ « il existe les mêmes sortes de portes dérobées dans tous les téléphones populaires, mais aussi les ordinateurs et les logiciels. »…«La surveillance de masse est devenue depuis dix ans une industrie internationale qui vend ses services aux dictateurs pour espionner des populations entières ».

Des centaines de documents internes ont été publiés mettant en avant que 170 sociétés « surfent » sur la surveillance de masse avec à la clé conversations téléphoniques enregistrées, localisation d’un téléphone via le GPS, interception d’e-mails, envoi de faux SMS, modification de texte.

Pire encore, ce marché de plusieurs milliards de dollars vise des pays où des dictateurs n’ont bien peu d’intérêt pour les droits de l’homme.

Bref, des annonces fracassante mettant en avant que la vie privée n’existe plus.  WikiLeaks remet ainsi de l’huile sur le feu après le récent scandale « Carrier IQ ». Pour rappel, “Carrier IQ” est une sorte de véritable rootkit, invisible pour l’utilisation capable d’enregistrer et transmettre de nombreuses données à son insu. Il a été découvert par Trevor Eckhart sur certains mobiles Samsung et HTC fonctionnant sous Android et distribués sur le sol américain. Cette application a été installée non pas par des cybercriminels mais des opérateurs mobiles, Sprint et Verizon avec le concours du constructeur du portable. Selon eux (Sprint et Verizon), il s’agit en réalité d’un système permettant d’optimiser le réseau téléphonique mais Carrier IQ se montre bien plus puissant en étant en mesure de tout savoir sur l’utilisation du portable.

En France les trois grands opérateurs se veulent transparents. SFR a indiqué qu’elle « n’utilisait pas un tel mouchard “, Bouyges Telecom souligne « Ce logiciel n’est pas déployé chez les clients de Bouygues Telecom » et Orange « Nous souhaitons une relation transparente avec nos clients et n’utilisons donc pas ce logiciel »

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

iPhone 11 Pro d'Apple

iPhone 12, vers 6 Go de RAM pour les versions Pro et Pro Max

Apple va dévoiler comme chaque année une nouvelle génération d’iPhone. Le rendez-vous ...

iOS 14

iOS 14, tout ce que vous devez savoir

 iOS 14 inaugure de nouvelles façons de personnaliser l’écran d’accueil, de découvrir ...

iPhoneOS d'Apple

iPhone 12, iOS va devenir l’iPhoneOS ?

Le prochain iPhone va apporter une série d’améliorations dont la prise en ...