Accueil / Actualités / Politique et économie / Windows : Porte dérobée, sabotage, surveillance et privation selon GNU.org
Windows Malveillance

Windows : Porte dérobée, sabotage, surveillance et privation selon GNU.org

GNU.org n’est pas tendre avec certaines applications du géant Microsoft en particulier son système d’exploitation Windows.

Microsoft

Windows est considéré comme un logiciel malveillant. Sous ce terme, GNU sous entent un logiciel dont le

« fonctionnement a été conçu pour traiter l’utilisateur de manière inéquitable ou lui faire du tort (erreurs accidentelles mises à part). »

Pour justifier cette position plusieurs exemples de malveillance sont citées comme la présence de portes dérobées, de processus de harcèlements, de sabotage et de surveillance ou encore de privation de liberté en tant que propriétaire d’un ordinateur en droit de faire ce qui veut avec sa machine.

Windows, porte dérobée, sabotage, surveillance et privation de liberté

Selon eux le système Windows dispose de porte dérobée. Sous Windows 10, elle permet à toutes les mises à jour d’être « imposées immédiatement, de force » tandis que sous Windows 8, elles sont «tellement béantes que le gouvernement allemand a décidé de ne pas lui faire confiance »

Sous le terme de sabotage et de harcèlement, se cacherait le processus de relance de Microsoft pour forcer les utilisateurs de Windows 7 ou Windows 8.1 à mettre à jour leur PC vers Windows 10. Microsoft serait également un indicateur pour les services de la NSA tandis qu’elle serait à l’origine d’une situation de dépendance pour les utilisateurs de Windows XP.

A cette longue liste s’ajouterait des systèmes de collectes massives de données personnelles sans « aucune considération pour la vie privée de ses utilisateurs », un chiffrement complet du disque sous Windows 10 accompagné d’une transmission d’une clé à Microsoft et bien d’autres choses.

Vous trouverez cet article ici – Malveillance des logiciels Microsoft  -.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Ça me rappel un vieux proverbe de Coluche:
    “Quand ont pense qu’il suffirait que les gens ne les achètes pas pour que ça se vendent pas !”
    je crois que la il avait tout dit !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*