Science et technologie

Astéroïde tueur 2013-TV135, un impact possible dans moins de 20 ans

 Le programme Near Earth Object Program Office de la NASA, vient de publier un rapport autour de l’imposant astéroïde 2013 TV135 susceptible de s’écraser sur notre planète en 2032.

Asteroide 2013-TV135

La Terre n’est pas seule dans l’espace et sa rencontre avec d’autres objets est possible, des impacts ont lieu fréquemment donnant droit à un spectacle magnifique du chutes de météorites qui enflamment la voute céleste durant un court instant. Il en est par contre autrement avec 2013 TV135 qui est passé récemment à 22 fois la distance Terre-Lune de notre planète.

2013 TV135, un astéroïde de 410 mètres de diamètre.

Cet énorme caillou de plus de 400 mètres de diamètre a été observé le 8 octobre 2013 par un observatoire situé en Ukraine. Les calculs concernant sa trajectoire ont montré qu’il nous avait rendu visite en septembre dernier en passant à 6,7 millions de kilomètres  notre planète. Le plus inquiétant concerne cependant l’avenir.

Trajectoire de l'astéroïde 2013 TV135

 

Astéroïde 2013 TV135, l’impact avec la Terre est possible.

Dans son rapport, le Near Earth Object Program Office de la NASA estime que cet astéroïde, dangereux par sa taille, a un certain risque de rentrer en collision avec notre planète lors de son prochain passage. La date du 26 aout 2032 serait le jour possible de cette rencontre. Il ne faut pas pour autant paniquer car la probabilité de cet évènement est estimée à une chance sur 63 000, ce qui est très mince.

L’astéroïde 2013 TV135 fait partie de la famille des géocroiseurs. Il est considéré comme un objet potentiellement dangereux, à cause de son risque de collision.  Avec sa taille de 410 mètres, il entre dans la catégorie trois des astéroïdes menaçant pour la vie terrestre, l’échelle comporte six niveaux.  Son impact avec notre planète pourrait endommager 260 000 km² de la surface terrestre et être à l’origine de cinq millions à cent millions de morts.

2013 TV135 est désormais sous surveillance afin de mieux déterminer son orbite et sa direction. La multiplication des observations devraient réduire, voire totalement écarter, toute possibilité d’impact avec la Terre.

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page