Accueil / Actualités / Science et technologie / Facebook est un leurre, malheur à celui qui l’utilise

Facebook est un leurre, malheur à celui qui l’utilise

C’est la conclusion d’une étude de l’université du Michigan. Elle conclue que plus les gens se connectent à Facebook, moins ils sont heureux, une vraie contradiction.

Facebook

Facebook est le plus important réseau social du monde avec ses 1,15 milliard d’utilisateurs actifs. A première vue, ses fonctionnalités sont perçues comme de véritables atouts pour la vie sociale. Chaque utilisateur peut rapidement et simplement retrouver et conserver des contacts avec des amis et des membres de sa famille. L’objectif est alors louable mais une étude  conclue le contraire.  Facebook est en train de faire plus de mal que de bien.

L’utilisation de Facebook rend malheureux.

Les conclusions d’une étude récente, menée par des chercheurs de l’Université du Michigan, montrent que plus les gens se connectent à Facebook, moins ils sont heureux. Le psychologue Ethan Kross rapporte à The Telegraph qu’en «  surface, Facebook constitue une ressource inestimable pour satisfaire le besoin humain de base pour entretenir des liens sociaux” mais “plutôt que d’améliorer le bien-être, nous avons constaté que l’utilisation de Facebook prédit le résultat contraire -. Elle sape le moral ». En d’autres termes, plus les gens utilisent Facebook et plus ils sont malheureux.

Cette conclusion est le résultat d’un suivi de 82 jeunes adultes qui ont des comptes Facebook. Ils ont répondu à une série de messages texte envoyés sur smartphone à des moments aléatoires chaque jour pendant deux semaines. Il leur a été demandé comment ils se sentaient, s’ils se sentaient seuls, ou s’ils se sentaient inquiets. Les chercheurs ont également demandé aux participants d’évaluer leur niveau de satisfaction au début et à la fin de l’étude.

2 plusieurs commentaires

  1. facebook c’est d’la merde!! DE-LA-MERDE!!!

  2. Pas trop d’avis si ce n’est que je trouve que ma femme y passe trop e temps…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*