Accueil / Actualités / Science et technologie / IXS Enterprise (IXS-110), la NASA présente son vaisseau spatial supraluminique
Vaisseau spatial supraluminique

IXS Enterprise (IXS-110), la NASA présente son vaisseau spatial supraluminique

Notre système solaire est immense à l’échelle humaine mais il n’est rien face à notre galaxie, la voie lactée, qui elle-même n’est qu’un point infime dans notre univers observable. De telle distances conjuguées à la limite absolue de la vitesse de la lumière rendent improbables de voyager et explorer de nouveaux mondes. La question n’est cependant pas tranchée et les derniers travaux de la NASA dévoilent des perspectives incroyables.

Vaisseau spatial supraluminique

La vitesse de la Lumière, une limite absolue.

La vitesse de la lumière est une valeur absolue. Cela veut dire que rien ne peut dépasser les 300 000 km/s. Cette réalité, observée à maintes reprises en laboratoire, découlent de la célèbre formule E=MC2. Einstein a ici proposé une nouvelle vision de notre monde où énergie et masse sont liées pour ne pas dire de même nature. Cette formule mise en application pour les voyages interstellaires permet de conclure que plus nous approchons de la vitesse lumière, plus la masse du vaisseau augmente, ce qui demande alors toujours plus d’énergie.

Déformer l’espace-temps.

En novembre 2012, le physicien Harold White et son équipe ont proposé une solution. Si la vitesse est limitée, il faut agir sur un autre paramètre.. Pour ce faire, un vaisseau spatial très particulier a vu le jour. Il dispose d’un système de propulsion unique permettant les voyages interplanétaires en s’affranchissant de la vitesse lumière. Comment ? En exploitant l’effet Warp connue sous le nom de propulsion Alcubierre.

L’idée est de créer une sorte de vague de l’espace-temps autour de vaisseau afin que ce dernier puisse surfer dessus pour atteindre une vitesse supraluminique. L’espace à l’avant du vaisseau est déformé tandis que l’espace à l’arrière se dilate propulsant alors l’engin.

Vaisseau spatial supraluminique Vaisseau spatial supraluminique

Pour l’heure il s’agit surtout d’un formalisme mathématique mais le designer Mark Rademaker propose un rendu 3D d’un tel vaisseau. Il dispose de deux grandes structures à l’origine de la création du champ de distorsion nécessaire au voyage supraluminique. Ce vaisseau spatial peut atteindre, en théorie, le système Alpha Centauri en deux semaines seulement là ou un engin à vitesse lumière met 4,3 années.

Vaisseau spatial supraluminique Vaisseau spatial supraluminique

3 plusieurs commentaires

  1. Je kiffe. Je voudrai être vivant pour assister au premier vol d’un vaisseau spatial à vistesse de distorsion. Star Trek nous voilà.

  2. N’importe quoi: “… E=MC2. Einstein a ici proposé une nouvelle vision de notre monde où énergie et masse sont liées pour ne pas dire de même nature”
    E=MC2 est une équivalence entr la masse et l’énergie purement calculatoire, ce n’est pas du tout une égalité de nature. Cette équation explique tout simplement que de l’énergie se créé lors des collisions de masse, ce n’est pas du tout la même notion!!!

    • De même nature dans le sens que cette équation introduit une relation intime entre énergie et masse qui sont liées par un facteur C au carré. Expérimentalement il est possible à partir d’énergie de créer de la masse est vice versa.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*