Accueil / Actualités / Science et technologie / La NASA découvre une planète rose, GJ 504B, une luciole à proximité d’un projecteur

La NASA découvre une planète rose, GJ 504B, une luciole à proximité d’un projecteur

Une planète bien étrange vient d’être découverte par la Nasa. Fruit d’observations par le télescope terrestre Subaru à Hawaii, elle se dévoile sous une couleur inhabituelle, le rose.

gj504b exoplanet

La Nasa signe une découverte troublante. Une planète, en dehors de notre système, se caractérise par une couleur particulière, le rose. Baptisée GJ 504B, elle étonne par sa jeunesse et ses caractéristiques puisque sa masse serait de plusieurs fois celle de Jupiter pour une taille similaire. Elle signe également une première puisqu’il s’agit de la planète la moins massive jamais détectés autour d’une étoile similaire à notre soleil.

GJ 504B, un monde naissant aux températures extrêmes.

Michael McElwain, un membre de l’équipe à l’origine de cette découverte, souligne que  « Si nous pouvions voyager jusqu’à cette planète géante, nous verrions un monde encore incandescent aux couleurs rose, cerise et magenta ». Il indique “la caméra infrarouge révèle que sa couleur est beaucoup plus bleu que les autres planètes, ce qui pourrait indiquer que l’atmosphère possède peu de nuages.

gj504b exoplanet

Selon les premières conclusions, GJ 504B serait une planète naissante âgée de seulement 160 millions d’années dont la température de surface serait de 273 °C. Elle évolue à une distance de son étoile neuf fois supérieure à celle entre Jupiter et le soleil ce qui n’est pas sans poser de problèmes. Cette situation s’accorde mal avec les théories en place sur la formation des planètes.

GJ 504B, une luciole à proximité d’un projecteur.

GJ 504B a été découverte par le procédé d’imagerie directe. Cette technique est l’une des plus difficiles pour découvrir une planète en rotation autour de son étoile. Masayuki Kuzuhara directeur de l’équipe explique « Les planètes ont un si faible rayonnement face à celui de leur étoile, qu’il est extrêmement difficile de les trouver, c’est comme essayer de prendre une photo d’une luciole à proximité d’un projecteur“.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*