Science et technologie

Le trou colossal à la surface de notre Soleil est-il dangereux ?

Un colossal trou coronal a fait son apparition à la surface de notre soleil. Annoncé, il y a quelques jours par la NASA, il suit la rotation de notre étoile et se retrouve par moment dans le champ de visé de notre planète. Faut-il craindre quelque chose ? Non assure l’agence spatiale, hormis de magnifiques aurores polaires dans l’hémisphère Nord et l’’hémisphère Sud.

Cette formation d’un important trou coronal à la surface de notre soleil a été observée par le satellite SDO, contraction de Solar Dynamics Observatory. Il n’y a ici rien d’alarmant puisque cela fait partie de la vie normale de notre étoile.

Soleil : Trou Coronal

C’est quoi un trou coronal ?

L’observation d’un trou coronal se concrétise par une zone noire à la surface du soleil. Il s’agit d’une région dite « froide » de l’atmosphère où les champs magnétiques se présentent sous une forme ouverte, c’est-à-dire qu’ils naissent en un point du soleil mais ne retombent pas à sa surface, ils sont dirigés vers l’espace.

Ces structures permettent alors l’éjection de plasma solaire donnant naissance à ce que l’on nomme des vents solaires. La perte de matière est à l’origine de la couleur noire observée puisque la température de surface est momentanément moins chaude.

Les vents solaires sont-ils dangereux ?

Ces ions et électrons, éjectés de la haute atmosphère du note étoile, sont naturellement piégés  par le champ magnétique terrestre ce qui produit des aurores polaires tout au plus.

Les choses peuvent se compliquer si nous avons affaire à des rafales de vent solaire, ce qui n’est pas le cas ici. Leur origine est souvent la conséquence d’une très importante éruption solaires.

Dans ce cas la quantité de particule entrant en contact avec la magnétosphère terrestre peut être multipliée par 10 000. Les conséquences peuvent entrainer des dysfonctionnement de satellites à l’origine de la télécommunication terrestre. A très fortes doses, les transformateurs des postes électriques peuvent aussi être endommagés, ce qui, dans un scénario apocalyptique hollywoodien produire un Black Out total.

L’imposant trou coronal observé ici n’a rien de dangereux. L’agence est rassurante en soulignant qu’il faut, au mieux, s’attendre à des aurores polaires dans les deux hémisphères.

Jerome G

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Bien sur la NASA ne va pas faire un communiqué sur les dangers réels des éruptions solaires.Ce n’est pas a “quelques transfos grillés” ce à quoi il faut s’attendre en cas d’un fort bombardement solaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page