Accueil / Actualités / Science et technologie / Mars, de l’eau liquide est possible selon des données du rover Curiosity

Mars, de l’eau liquide est possible selon des données du rover Curiosity

Mars est entourée de secrets et selon une nouvelle étude, de l’eau liquide pourrait bien être présente à sa surface.

Planète Mars

C’est la conclusion des travaux d’une équipe de scientifiques de l’institue Niels Bohr située à Copenhague au Danemark. Elle estime avoir trouvé des preuves que de l’eau à l’état liquide pourrait être présente à la surface de la planète Mars, portant réputée pour son climat aride et froid. Elle serait juste dissimulée sous sa surface.

Mars, de l’eau liquide sous sa surface.

Dans un rapport publié dans la revue Nature, les chercheurs expliquent qu’il s’agit d’une conclusion  possible de l’étude des différentes données rapportées par le rover Curiosity, présent sur la planète rouge depuis le mois d’aout 2012. L’engin a apporté la preuve que le sol de la planète, du moins au niveau du cratère Gale, contient une substance nommée le « perchlorate de calcium », un indicateur que de l’eau liquide pourrait être présent dans la région. Le perchlorate (une sorte de sel), abaisse le point de congélation de l’eau si bien qu’elle peut conserver son état liquide à faible température.  Le perchlorate de calcium à la propriété de pouvoir capter facilement la vapeur d’eau de l’atmosphère afin de former une sorte de saumure dont le point de congélation est abaissé. Morten Bo Madsen, coauteur des travaux, ajoute alors « Le sol est poreux, donc ce que nous constatons, c’est que l’eau s’infiltre dans le sol ».

La présence d’eau liquide est aujourd’hui reconnue comme vitale pour que de la vie, telle que nous la connaissons, puisse s’épanouir mais elle n’est pas une preuve de son existence. Elle fait simplement partie des conditions nécessaires. Les scientifiques ajoutent qu’il est improbable qu’elle puisse être présente sur Mars, du moins la forme que nous lui connaissons sur Terre. Pourquoi ? Mars possède un climat trop sec, trop froid et trop exposé au rayonnement cosmique.

Ceci n’écarte cependant pas la possibilité de trouver des traces de son passage, il y a plusieurs milliards d’années. Les données récoltées des différentes missions montre qu’à cette époque Mars était une planète bien plus accueillante avec une atmosphère épaisse et de vastes régions où de l’eau liquide était présente.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Rover Curiosity sur Mars, Full-Circle Vista from 'Naukluft Plateau' on Mars

Mars, la Nasa publie une vidéo panoramique inédite prise par Curiosity

Le robot Curiosity aborde avec confiance et sérénité sa sixième année sur ...

Planète Terre

Stephen Hawking, l’humanité a 100 ans pour assurer sa survie

Le physicien Stephen Hawking n’est guère optimiste pour l’avenir de l’humanité.  D’après ...

Auto-portrait du rover Curiosity sur Mars

Curiosity prend des photographies incroyables de Mars

Le robot Curiosity de la NASA n’a pas fini d’étonner. En mission ...