Accueil / Actualités / Science et technologie / Mars, le rover Curiosity photographie une “mystérieuse porte”
Phorographie – Cursiosity Samedi 7 mai 2022

Mars, le rover Curiosity photographie une “mystérieuse porte”

Sur Mars le rover Curiosity est à l’origine d’un cliché qui ne manque pas de faire parler de lui. Une mystérieuse formation rocheuse est à l’origine de nombreuses hypothèses.

La photographie a été prise le 7 mai 2022 ou encore au sol 3466 si nous prenons comme référence le calendrier martien. Le rover Curiosity  a immortalisé à l’aide de son appareil photographique Mastcam une vue pour le moins très intéressante d’une formation rocheuse.

A premier vue, nous avons une sorte de porte d’entrée laissant supposer qu’une habitation est présente. Elle s’apparente à un accès à un aménagement d’un habitat souterrains creusé ou pas dans la roche à flanc de montage. Nous serions ainsi devant un habitat troglodytique.

Mars et une mystérieuse porte

Phorographie – Cursiosity Samedi 7 mai 2022

Rapidement ce cliché  a suscité de nombreuses réactions dévoilant ou fil de son partage de nouvelles révélations plus au moins pertinentes 😊 . Il  y aurait par exemple un objet positionné sur le bas à droite. Il s’agirait de l’ustensile permettant d’ouvrir et de fermer cette porte.

Pour d’autres ces clichés montrent « seulement » une fascinante formation rocheuse. Sur Twitter «Ciel & Espace» explique

«Bien sûr il ne s’agit (sans doute) pas d’une porte alien, mais d’éboulements suite à des fractures dans la roche ! Sur ce plan large, on en distingue d’ailleurs beaucoup »

Nous expliquions dans cette actualité que Curiosity est un robot sophistiqué et robuste. Sur Mars depuis 2012, il a pour mission d’affronter l’environnement extrême de la planète afin de rechercher un environnement favorable à l’apparition de la vie.  Il n’évolue pas de manière autonome ce qui demande une prouesse technologique afin d’assurer avec la Terre la communication.

Elle s’appuie sur plusieurs dispositifs dont des sondes en orbite autour de la planète rouges.  Cette communication de plusieurs dizaines de millions de kilomètres permet de programmer son parcours et de récupérer de nombreuses données.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*