Science et technologie

Microsoft Surface : l’interface du futur

Vous vous rappelez les tous premiers pc des années 80 ? La grosse boîte IBM avec son clavier ? Et puis les Macintosh de la fin des années 80 ? La souris a été révolutionnaire en son temps. On a pu aussi être ébahi devant les écrans tactiles des tablet-pc.

Maintenant un pas de plus est franchi : c’est ce que Microsoft propose avec « Surface » un concept radicalement neuf, qui promet une démarche intuitive permettant de rechercher, et de créer des documents. On avait déjà vu le tout premier prototype, le DigiDesk. C’était une sorte de gros bureau translucide, vaguement incliné, massif et pas très sexy. Lors de la démo, on avait pu assister à des plantages manifestes, provoquant à l’époque, l’hilarité de l’assistance savamment utilisée, il est vrai, par le démonstrateur.

Microsoft SurfaceIci le concept est plus abouti, sous la forme d’une sorte de table de salon, couverte d’un écran de 30 pouces tactile.

Mais, ici, on en est à un stade de réalisation presque faisable, quasi commercialisable. On s’imagine très bien commander un repas grâce à ce moyen, et lire les informations contenues dans les puces RFID de ses courses du soir.

L’engin reconnaît plusieurs utilisateurs, est capable de scanner les objets qu’on lui présente, photos et documents. De plus ce qui n’apparaît, aujourd’hui, que comme un simple gadget est capable de communiquer en WiFi avec votre Zune ou votre portable. Il reconnaît gestes et niveaux de pression, grâce auxquels, un peu à la manière d’une souris, mais avec à la fois plus de facilité et d’intuitivité, pour l’utilisateur final, que le simple interface clavier / souris.L’objectif est clairement de familiariser n’importe qui – même le plus réfractaire aux nouvelles technologies – à l’informatique et ses incroyables possibilités (ré-) créatives.

Toutefois il faudra encore quelques années avant que ce concept parvienne réellement à l’état de produit fini, commercialisable par paquets de douze. En l’état, Surface coûte environ 10 000 dollars, ce qui fait quand même beaucoup, avouons-le. Avant de jouer à Tom Cruise dans le film de Spielberg / Kubrick d’après Philip K. Dick, il va donc falloir patienter. Pour ce faire, je vous propose de voir la démo sur le blog des développeurs : Microsoft’s On10 ou d’admirer le diaporama concocté par les geeks d’engadget.

Mise à jour :
Engadget vient de sortir une nouvelle news sur Surface. Il semble que l’engin n’utilise pas le RFID pour identifier les objets, mais plutôt un code visuel présent sur ces derniers ( Microsoft Surface hands-on).

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page