Accueil / Actualités / Science et technologie / New Horizons, Pluton dévoile des lacs et des rivières
Artist’s concept of NASA’s New Horizons spacecraft
Artist’s concept of NASA’s New Horizons spacecraft

New Horizons, Pluton dévoile des lacs et des rivières

La sonde New Horizons, actuellement en voyage dans la contrée lointaine de Pluton, livre de nouvelles informations sur cette astre encore bien mystérieux. Ses clichés ont intrigué les chercheurs qui après de nouvelles analyses sont de plus en plus persuadés que des lacs et des rivières d’azote ont existé, il y a des centaines de milliers d’années.

Pluton

New Horizons, la découverte d’objets de la ceinture de Kuiper.

La sonde New Horizons a pour mission d’explorer une région peu connue du système solaire, la ceinture de Kuiper.  Lancée par la NASA,  son objectif principal est d’étudier la planète naine Pluton et ses satellites puis de prendre la direction vers un autre corps de la ceinture de Kuiper.  Il y a une forte attente autour de ses analyses car les corps célestes de cette région de notre système solaire sont si éloignés que les meilleurs télescopes ont du mal à les observer.

Pluton a été survolé en 2015 et l’analyse des différents clichés envoyés par la sonde dévoile un monde inconnu et surprenant. Des indices laissent à penser que des lacs et des rivières ont existé à la surface de cette planète naine.

Pluton, un astre mystérieux avec des lacs et des rivières

Pluton - NASA

C’est du moins ce que concluent des analyses plus approfondies. Les chercheurs sont aujourd’hui confortés dans leur intuition. Il y aurait bien eu, il y a des centaines de milliers d’années, des lacs et des rivières d’azote à la surface de Pluton. Le premier faisceau d’indice remonte au mois d’octobre 2015, suite à la réception de photographies prises par New Horizons. Elles dévoilent des formations étranges à la surface de l’astre. Pour certains, il y avait ici matière à penser que ceci trahissait la présence de lacs et de rivières.

Cette hypothèse se confirme désormais avec de nouvelles données issues d’une modélisation de l’histoire du climat. Tout porte à croire qu’il y a 900 000 ans, des lacs et des rivières d’azote étaient présents.  Pour comprendre le processus, Alan Stern, le responsable de la mission News Horizon explique

« Nos modélisations montrent que la pression a pu être 1.000 à 10.000 fois plus élevée dans le passé »

A l’image de la planète Terre, Pluton est un astre incliné. L’angle d’inclinaison n’est pas stable sur le long terme. Sur Terre, il varie de plus ou moins un degré à l’échelle de millions d’années cependant pour Pluton nous parlerions de dizaines de degrés de variation avec toutes les conséquences que cela pourraient impliquer comme un changement brutal du climat et de fortes variations de pression. Nous savons que si la pression atteint une certaine valeur, l’azote se liquéfie.

Pluton, aux confins de notre système solaire.

Notre système solaire a été décomposé en trois zones distinctes. En partant du Soleil nous avons les planètes interne comme Mercure, Vénus, Terre ou encore Mars puis les planètes gazeuses comme Jupiter et Saturnes enfin les objets dits « transneptuniens » situés à une distance comprise entre 30 et 50 UA du Soleil (UA est une unité de distance. Elle représente la distance moyenne entre le Terre et le soleil soit environ 150 millions de kilomètres).

Pluton fait partie des objects transneptuniens qui ensemble forme la ceinture de Kuiper.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Cela veut dire que l’on se les gèles sur Pluton ! Belles images quand même !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Processeur AMD Ryzen 7 2700X 50th Anniversary Edition

Ryzen 7 2700X 50th Anniversary Edition, tous les détails

Après plusieurs jours de rumeurs à son sujet, le futur processeur Ryzen ...

Carte graphique PNY GTX 1650 XLR8

GeForce GTX 1650 XLR8 de PNY, efficace ou pas ?

L’arrivée de la GeForce GTX 1650 est à l’origine de multiples déclinaisons ...

Scientific Linux 7.0 - GNOME

Distribution Scientific Linux, c’est la fin après 14 ans d’existence, détails

Fermilab annonce que la distribution Scientific Linux n’évoluera plus. Le projet est ...