Accueil / Actualités / Science et technologie / Notre Galaxie renferme des milliards de planètes potentiellement habitables

Notre Galaxie renferme des milliards de planètes potentiellement habitables

La chasse aux exoplanètes est à l’origine d’une nouvelle découverte. Une équipe internationale d’astronomes viennent dévoile que l’étoile Gliese 667c s’accompagne d’un cortège de planètes se situant dans la zone dite « habitable ». Ces trois nouvelles « Super-Terres » remplissent certaines conditions pour abriter une forme de vie.

C’est une première ! annonce l’ESO (European Southern Observatory). La découverte d’«une zone habitable bien remplie» autour de l’étoile Gliese 667c apporte la preuve que notre Galaxie renferme des millions pour ne pas dire des milliards d’exoplanètes susceptibles d’accueillir la vie.

Exoplanète

Une étoile et plusieurs planètes en zone habitable.

Ce n’est pas la première fois que des “Super-Terres“, c’est-à-dire des planètes telluriques plus grosses que notre planète, sont mises en évidence. Ce qui est révolutionnaire ici est la découverte de trois planètes se situant dans une zone dite « habitable ».  L’équipe d’astronomes, menée par Guillem Anglada-Escudé de l’université de Göttingen en Allemagne  et Mikko Tuomi de l’université de Hertfordshire au Royaume-Uni, s’est servie de l’instrument Harps, installé sur le télescope de 3,60 mètres à La Silla pour arriver à cette conclusion.

Une preuve que notre Galaxie renferme des milliards de planètes potentiellement habitables.

Naine rouge exoplanete

L’étoile Gliese 667C renferme des trésors pour les astronomes puisqu’elle s’accompagne d’un véritable cortège de planètes. Six ou sept astres sont en rotation autour de cette “naine rouge” dont trois évoluent dans la zone d’habitabilité. Cette bande, située dans une région bien particulière autour de Gliese 667c, est compatible avec la présence d’eau liquide à la surface de chaque “Super-Terres“.

Cette découverte apporte la preuve que notre Galaxie, composée de milliards d’étoiles, cache également des milliards de planètes et certainement de milliards de planètes évoluant dans une région compatible avec la présence d’eau liquide.   «Nous savons à présent qu’il nous suffit d’observer une seule étoile pour découvrir plusieurs planètes plutôt que d’observer dix étoiles à la recherche d’une seule planète potentiellement habitable » souligne Rory Bames, astronome à l’université de Washington.

Gliese 667C est une naine rouge, une étoile très commune dans notre Galaxie.

Gliese 667C n’est pas une étoile comme notre soleil. Il s’agit d’une « naine rouge » située dans la constellation du Scorpion. Sa lumière met 22 années à nous parvenir. Le terme « naine rouge » rassemble des étoiles aux caractéristiques communes. Comparées à notre soleil, leur  masse est comprise entre 10 et 40% pour une luminosité maximale de 4%. Il n’est pas très étonnant qu’une telle découverte ait été faite autour de ce type d’étoiles, elles représenteraient 70 à 90 % des étoiles de notre galaxie.

Zone habitable n’est pas synonyme de vie !

Ce nouveau pas dans la recherche d’exoplanètes démontre que le nombre de planètes potentiellement habitables dans notre galaxie doit être très grand. Attention tout de même, le fait qu’une planète se situe dans la zone habitable autour de son étoile n’est pas forcément un indice concluant pour la présence d’eau liquide. D’autres conditions doivent être remplies. Mars, par exemple, se situe dans cette configuration et portant son histoire a été bien différente de celle de notre magnifique planète bleue.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Exoplanète TOI 700 d (Illustration). Source : NASA

TOI 700 d, la NASA découvre une nouvelle planète située dans une « zone habitable »

L’agence spatiale américaine vient d’annoncer la découverte d’une nouvelle exoplanète, TOI 700 ...

Exoplanète GJ 357 d, Credits: NASA's Goddard Space Flight Center

Exoplanète et la vie, la NASA découvre une nouvelle planète Terre candidate, GJ 357 d, détails

Un nouveau système solaire vient d’être découvert par une équipe internationale d’astronomes. ...

L'étoile Trappist-1 et son cortège de sept planètes

Exoplanète et la vie, la NASA découvre trois planètes Terre candidates

La NASA vient de découvrir tout un cortège de planète autour d’une ...