Accueil / Actualités / Science et technologie / Notre univers est en train de mourir
Galaxies

Notre univers est en train de mourir

Le scénario le plus accepté aujourd’hui indique que notre Univers n’est pas éternel. Il est le résultat d’un commencement évoqué au travers de l’expression « Big Bang ».

Galaxie spirale NGC 7793

Les scientifiques décrivent le Big Bang comme une dilations soudaine et vertigineuse de la taille de l’univers alors composé de matière dans un état de très grande densité et de température. Cette naissance a débuté il y a 14 milliards d’années. Depuis l’expansion ne s’est jamais arrêtée si bien que sa taille continue d’augmenter éloignant inlassablement les galaxies les unes des autres.

Les résultats d’une étude Logo Fichier PDFportant sur plus de 200 000 galaxies révèlent que leur production d’énergie diminue. Ce processus se déroule à un rythme dit « tranquille », mais il est bien en marche.

Le chercheur Simon Pilote de l’ICRAR (International Centre for Radio Astronomy Research) souligne


« Alors que la plupart de l’énergie […] a été créé à la suite du Big Bang, l’énergie supplémentaire est constamment libérée par les étoiles […] Cette énergie libérée est soit absorbée par la poussière qui se déplace à travers la galaxie hôte, soit s’échappe dans l’espace intergalactique et se déplace jusqu’à ce qu’il frappe quelque chose comme une autre étoile, planète, ou très occasionnellement un miroir de télescope. »

Il ajoute alors


« L’Univers est condamnée à décliner à partir de maintenant, il glisse doucement vers la vieillesse. Il tire une couverture que va l’endormir pour un demi-sommeil éternel »

L’équipe de chercheurs a utilisé sept des plus puissants télescopes du monde pour observer des galaxies dans 21 longueurs d’onde différentes de l’ultraviolet à l’infrarouge. Il a été découvert que la production d’énergie est en baisse. Elle serait de nos jours 50% moins importante qu’il y a 2 milliards d’années. Les Galaxies de nouvelles générations produisent moins d’énergie que leurs ainées tandis que les vieilles étoiles disparaissent plus vites que les naissances de nouvelles.

Galaxies

Le contenu de l’univers s’appauvrit et les feux l’illuminant sont en train de s’éteindre. Il se dirige vers une obscurité éternelle en l’état de nos connaissances. Les scientifiques se veulent cependant rassurant puisque ce processus va prendre du temps, quelques milliards d’année. L’humanité n’a donc pas de soucis à se faire pour le moment.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

4 plusieurs commentaires

  1. Etonnant en même temps qu’affligeant, notre Univers vivra 40 milliards d’années au lieu de 70, selon moi on devrai appeler Sego pour résoudre cette crise écologique, on ne peut pas se resigner et baisser les bras, nous devons ABSOLUMENT lutter pour la survie de l’Univers !

  2. C’est à cause du réchauffement climatique cette différence de 30 milliards d’années…

  3. Mauvaise nouvelle, il ne reste que quelques années avant que l’univers se casse la pipe

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La doyenne des étoiles, SMSS J031300.36-670839.3

La doyenne des étoiles a 13,6 milliards d’années, un record

La découverte de la fuite des galaxies a transformé notre vision de ...