Science et technologie

Rosetta et la comète 67P : 7 heures de terreur pour le robot Philae !

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, un contact physique avec une comète va-être tenté. Philae, transporté depuis 10 années par la sonde européenne Rosetta, est désormais dans sa phase finale d’approche. Il va essayer de se poser sur la comète 67P / Churyumov-Gerasimenko.

Rosetta

C’est un moment historique et les dernières heures avant l’atterrissage, qui doit avoir lieu vers 16 h 30 aujourd’hui, paraissent très longues au centre de commandement de la mission à Cologne. Cette mission est une première  dans l’histoire de l’exploration spatiale car jusqu’à présent jamais une sonde s’est posée sur une comète.

Les scientifiques vivent actuellement l’ultime étape et les prochaines heures sont sous le signe de la « terreur » selon un scientifique impliqué dans le projet. Pourquoi ? Francis Rocard, astrophysicien résume en quelques mots la situation

On a fait le maximum depuis vingt ans pour que cette mission arrive à son terme. Et tout va se jouer sur une petite journée. On espère bien sûr tous que cela va marcher et que Philae, le robot, va réussir à atterrir sur la comète. Mais oui, c’est vingt ans de travail et tout se joue en quelques secondes.

Rosetta et la comète 67P, 10 ans de voyage.

La sonde Rosetta transporte depuis des années un module d’atterrissage, nommé Philae. Il doit aujourd’hui accomplir sa mission, celle de se poser  sur la comète 67p/Tchourioumov-Guérassimenko. La communication pour savoir si la procédure d’approche se déroule correctement prend du temps (environ 28 minutes) car la comète est située à 500 millions de kilomètre de la Terre.

Si tout se déroule comme prévu, Philae va entamer d’ici quelques minutes une longue chute de 7 heures vers le sol de la comète. Elle va récolter de nombreuses informations pour déterminer la composition de la comète et devrait signer un atterrissage à haut risque mais historique vers 17 heures cet après-midi.

Pour l’heure, Rosetta est déjà un grand succès. L’ESA a confirmé que sa trajectoire était conforme aux prévisions après 10 ans de voyage et que tout est opérationnel.

 Il est possible de suivre l’évènement en direct ici :

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

4 commentaires

  1. Ramenez-moi de la glace vanille 😉

    Non sérieusement.. j’espère que tout va fonctionner même avec la partie défectueuse qui doit le plaquer contre la comète

    Bonne chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page