Accueil / Actualités / Science et technologie / Sonde LADEE, la première étape vers un Internet interplanétaire

Sonde LADEE, la première étape vers un Internet interplanétaire

La sonde LADEE (Lunar Dust Atmosphère Environnement Explorateur) s’est envolée vers la lune avec comme mission d’étudier son atmosphère très fine. La NASA compte également tester une nouvelle technologie de communication, une première étape pour de l’Internet interplanétaire.

La Lune

Le lancement s’est déroulé dans la nuit du 6 au 7 septembre dernier. Au bord de la fusée Minotaur V, la sonde LADEE a été envoyée vers la Lune avec comme principale mission l’étude de son atmosphère.  Elle va survoler la surface à une altitude d’environ 50 kilomètre pour recueillir des informations sur la composition et la structure de l’atmosphère lunaire, les conditions près de la surface et les influences environnementales de la poussière lunaire.

LADEE, un nouveau système de communication.

LADEE va également mettre à l’épreuve une nouvelle technologie de communication basée sur le laser. Notre système solaire est gigantesque à l’échelle humaine et l’un des problèmes de toute mission spatiale est d’obtenir, en un temps raisonnable, des données. La technique actuelle n’est plus assez performante. Pour imager ses débits, il faut se rappeler Internet à l’époque du bon vieux modem RTC.  L’envoi d’une image par la sonde “Mars Reconnaissance Orbiter” prend environ 90 minutes pour parvenir à la Terre.

Sonde Ladee

LADEE embarque un nouveau système de communication qui peut potentiellement conduire à des débits bien plus élevés, ce qui pourrait signifier du “haut débit” depuis la Lune, une sorte de passage à l’ADSL. Ceci représente une première vers un Internet interplanétaire.

LADEE, la première étape vers de l’Internet interplanétaire.

Il est crucial d’augmenter les débits car les missions se complexifient. La technologie optique de LADEE est directement applicable aux prochaines générations de télécommunications spatiales de la NASA. L’agence a ainsi créé en la  « Space Technology Mission Directorate », un pôle de recherche et développement pour la mise en point des prochaines générations de systèmes de communications spatiales. LADEE embarque des lasers qui codent et transmettent des données 10 à 100 fois plus rapidement que la technologie radio.

Ce nouveau type de communication va permettre de rendre plus efficace les prochaines missions d’exploration avec des débits de données plus élevés, des vitesses de transmission en accélération tout en réduisant le matériel nécessaire. Des gains d’espace et de poids seront à l’origine d’économies de carburant.

Dans l’avenir, il est fort probable que notre système solaire profite d’un réseau de communication interplanétaire à très haute vitesse tout comme celui lié à l’Internet sans fil en développement sur notre planète.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*