Accueil / Actualités / Science et technologie / TOI 700 d, la NASA découvre une nouvelle planète située dans une « zone habitable »
Exoplanète TOI 700 d (Illustration). Source : NASA
Exoplanète TOI 700 d (Illustration). Source : NASA

TOI 700 d, la NASA découvre une nouvelle planète située dans une « zone habitable »

L’agence spatiale américaine vient d’annoncer la découverte d’une nouvelle exoplanète, TOI 700 d. D’une taille proche de celle de la Terre, elle « danse » autour de son étoile dans une zone très spéciale nommée « habitable ». De quoi s’agit-il ?

Cette nouvelle planète tellurique « TOI 700 d » est assez éloignée de la Terre. Elle se situe à cent années-lumière. Ce chiffre indique que la lumière met 100 ans pour parcourir cette distance. En sachant que sa vitesse est de 300 000 km/s, il y a quelques kilomètres. A l’échelle de notre Galaxie nous sommes cependant dans le voisinage de notre système solaire.

Exoplanère TOI 700 d, que savons-nous ?

TOI 700 d est une planète d’une taille assez similaire (20% de plus) à celle de notre bonne vieille Terre. Elle n’est pas toute seule autour de sa petite étoile TOI 700. Elle est accompagnée de deux autres planètes, TOI 700 b et c.  A sa surface une année représente 37 jours terrestre tandis que l’ensoleillement est estimé à 86% de celui de la terre.

Système TOI 700. Source : NASA

Système TOI 700. Source : NASA

Pour le moment il n’y a aucune certitude concernant sa composition et la composition de son atmosphère. La NASA travaille à l’aide de simulations et plusieurs scénarios sont possibles. Par exemple la planète peut présenter une surface océan et bénéficier d’une « atmosphère dense et dominée par le dioxyde de carbone, similaire à la planète Mars lors de son jeune Age selon les suppositions des scientifiques ».

Les prochaines étapes sont d’enrichir cette observation à l’aide de différents instruments pour obtenir de nouvelles données scientifiques. Elles devraient permettre d’affiner sa carte d’identité.

TOI 700 d a été dénichée à l’aide du satellite TESS. Ce nom est la contraction de Transiting Exoplanet Survey Satellite. Lancé le 18 avril 2018, sa mission est de rechercher des exoplanètes et plus particulièrement des planètes telluriques gravitant dans la zone « habitable » d’étoiles. Cette région est particulière. Pas trop proche ni trop éloignée de l’étoile elle rassemble en théorie des conditions favorables à l’apparition de la vie telle que nous la connaissons sur Terre.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Waoo il ont découvert PANDORA 🙂

    ca tombe pile avec la prochaine sortie de AVATAR 2 ^^

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Exoplanète GJ 357 d, Credits: NASA's Goddard Space Flight Center

Exoplanète et la vie, la NASA découvre une nouvelle planète Terre candidate, GJ 357 d, détails

Un nouveau système solaire vient d’être découvert par une équipe internationale d’astronomes. ...

Hubble Legacy Field

eXtreme Deep Field, la NASA publie une image incroyable de notre univers

La NASA vient publier une impressionnante image de notre univers. Elle montre ...

Rover Curiosity sur Mars, Full-Circle Vista from 'Naukluft Plateau' on Mars

Mars, la Nasa publie une vidéo panoramique inédite prise par Curiosity

Le robot Curiosity aborde avec confiance et sérénité sa sixième année sur ...