Accueil / Actualités / Science et technologie / Un nouveau type de circuit électronique

Un nouveau type de circuit électronique

Des chercheurs de chez HP ont découvert un nouveau type de circuit électrique, et ils veulent le développer commercialement.

Des scientifiques travaillant à Hewlett-Packard ont annoncé qu’ils ont découvert un quatrième type de base de circuit électrique – tel qu’il permettrait de créer un ordinateur qui “se souvient” de l’état où il était et qui n’a pas besoin d’initialisation.

La théorie de l’électronique identifie trois éléments fondamentaux d’un circuit passif : résistances, condensateurs et inducteurs. Leon Chua, un scientifique à U.C. Berkeley dans les années 70, a démontré (dès 1971, en fait) qu’il devrait également y avoir un quatrième élément fondamental, connu sous le nom de résistance de mémoire, ou « mémristor », et a découvert les équations mathématiques prouvant son existence.

Une équipe de scientifiques à HP a maintenant mis au point un modèle pratique, et non plus simplement théorique comme l’avait fait avant eux l’universitaire, manifestant la faisabilité industrielle de la « mémristance ».

L’équipe, menée par Stanley Williams, met en avant l’idée que les propriétés de la mémristance sont très différentes de n’importe quel autre dispositif électrique. Williams et son équipe ont développé un modèle mathématique et un exemple physique d’un mémristor, qu’ils décrivent dans la publication de référence Nature. Monsieur Williams a comparé les propriétés du mémristor à l’eau traversant un tuyau de jardin. Dans un circuit normal, les écoulements d’eau/courant vont dans plus d’une direction. Mais dans une résistance de mémoire, le tuyau « se rappelle » la direction vers laquelle l’eau/courant coule, et il augmente le débit dans cette direction pour améliorer l’écoulement. De même, si l’eau ou le courant vient de la direction opposée, alors le tuyau/courant se rétrécit dans cette direction. Selon M. Williams, « la mémristance se rappelle la direction et la quantité de charge qui la traverse… c’est cela, la mémoire de résistance. C’est très différent de tout autre dispositif électrique, dit Williams, aucune combinaison de résistance, de condensateur ou d’inducteur ne vous donnera cette propriété ».

Stanley Williams et l’équipe de HP ont indiqué que les résultats de la recherche sur le mémristor pourraient mener au développement d’un nouveau genre de mémoire pour ordinateur qui n’aurait pas besoin d’initialisation. Les informations contenues sur la DRAM, qui est employée sur les ordinateurs conventionnels, sont perdues quand le courant est coupé, et quand l’ordinateur est rebooté alors les informations doivent être récupérées depuis le disque dur. Mais avec l’utilisation du mémristor dans un circuit de mémoire, l’ordinateur ne perdrait pas d’information, même après que le courant a été coupé, ou après reboot.

M. Williams précise qu’il « est essentiel que les gens comprennent ceci pour pouvoir entrer plus loin dans le monde du nanoélectronique : Il s’avère que, pour la mémristance, cette propriété devient d’autant plus importante que le dispositif devient plus petit. C’est une autre raison principale pour laquelle cela a pris tellement longtemps pour trouver la solution technique ».

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Ils arrètent pas le progrès !! xD
    :lol

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*