Science et technologie

Voyager 1 propose d’écouter l’espace interstellaire, un évènement historique

Voyageur 1 est désormais dans une zone inconnue, l’espace interstellaire. Après avoir officialisée cette information, la NASA propose à l’humanité d’écouter les sons reçus par la sonde. C’est un évènement historique.


Après un voyage de 35 ans, la sonde américaine Voyager 1 a franchi une nouvelle étape dans l’exploration spatiale. Depuis le mois d’aout 2012, elle est sortie de l’influence de notre soleil pour continuer sa route au travers de l’espace interstellaire.

Voyager 1 propose d’écouter les sons de l’espace interstellaire.

L’agence spatiale américaine, la NASA, propose d’écouter ce qu’entend la sonde, ce qu’elle reçoit du milieu dans lequel elle voyage.  Elle s’agit de sons issus des vibrations de plasma dense et de gaz ionisé capturés entre novembre 2012 et avril 2013.

Espace interstellaire

Les variations de fréquence des ondes traduisent  la densité du plasma tandis que le jeu de couleurs représente l’intensité des vagues. Il n’y a aucune transformation appliquée par l’agence spatiale qui indique que nous sommes face à des fréquences dans la gamme entendue par l’oreille humaine. Les ondes détectées par les antennes de la sonde sont simplement amplifiées et reproduites par un haut-parleur.

Enfin l’analyse de ces données met en évidence un « ton » montant ce qui traduit  une densité constante en augmentation, preuve que la sonde est bien dans l’espace interstellaire.

Voyager 1 entre dans l’histoire.

Voyager 1 ont été construite et continue d’être exploitée par le laboratoire Jet Propulsion de la NASA, à Pasadena, en Californie.  Lancée en 1977, elle a enchainé les exploits et rentre désormais dans l’histoire humaine. Premier et unique objet humain a pénétré dans l’espace intersidéral après avoir quitté notre système solaire, la sonde nous livre aujourd’hui des sons provenant de cette zone inconnue.

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page