telephone-portable

Free Mobile : Des coupures d’appels, des solutions vont être apportées

Tout n’est pas rose chez Free Mobile. Les opérateurs historiques, devant l’annonce fracassante des tarifs de Free Mobile, n’ont pas oublié de rappeler à maintes reprises qu’il n’est pas simple de devenir un acteur de la téléphonie. Une politique “Low Cost” ne fait pas tout. Il semble que le temps confirme malheureusement les choses, Free a sous-estimé son succès avec une infrastructure réseau qui rencontre désormais des problèmes. L’acteur trublion reconnait ce fait et promet d’apporter des réponses.

Avec un démarrage en fanfare, Free Mobile est aux anges mais avoir des clients est une chose, les satisfaire en est une autre.

De nombreuses abonnées rencontrent aujourd’hui des difficultés de connexion surtout aux heures de pointes entre 18 et 20 heures. Il ne s’agit pas d’une petite affaire puisque l’opérateur reconnait pour la première fois l’existence de problème. Selon lui, les difficultés ne sont pas localisées à des régions particulières contrairement en leur importance. De façon plus claire, cela indique-t-il qu’il a un problème général du réseau avec des conséquences plus ou moins importantes selon le lieu géographique ?

Free confirme qu’il va faire le nécessaire pour apporter des réponses en accélérant ses investissements. Il confie à Pc Inpact “qu’il prend à bras le corps le problème et qu’il rajoute partout de la capacité” sans toutefois donner des explications sur la cause.

Pour beaucoup l’explication est simple, Free Mobile est dépassé par son succès avec une infrastructure bien en mal de faire face à l’affluence de nouveaux clients. L’Express souligne que des professionnels du secteur ont expliqué à 01Net qu’il s’agit d’une saturation des liens d’interconnexion entre le réseau de Free et celui d’Orange.

Le 8 mars dernier, l’Iliad, la maison mère de Free s’est exprimée sur l’activité Mobile, présentée comme un « succès commercial ». Elle n’a manqué de rappeler la mise en place d’une « organisation spécifique et efficace « afin «  d’atteindre une couverture de plus de 27% de la population française. ». A l’heure d’aujourd’hui toujours selon Iliad « 1.000 sites » sont déjà installés avec en prévision 6.000 nouvelles antennes afin de « confirmer les engagements de couverture pris par Free Mobile vis-à-vis de l’ARCEP : 75% de la population en 2015 et 90% de la population en 2018 ».

Pour l’avenir l’Iliad souligne une « intensification du déploiement, afin de disposer de 2.500 sites équipés à fin 2012. » tout en promettant de « développer rapidement une offre d’internet mobile en 4G ».

Cependant l’opérateur semble être victime de son succès avec des projections de croissance largement dépassées ce qui n’est pas sans incidence dans le montée en charge de son réseau.

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page