telephone-portable

Orange veut des sanctions contre Free Mobile

Selon les conclusions de l’ANFR, Free Mobile a raté ses objectifs  de déploiement d’antennes relais. Stéphane Richard vient de réagir et bien qu’Orange et Free Mobile soient liés par un contrat d’itinérance,  le PDG d’Orange n’hésite pas à soulever quelques inquiétudes.

Boutique Orange

Le quatrième opérateur téléphonique est arrivé sur le marché, il y a tout juste un an. Il a assuré, dès son lancement, une couverture du territoire grâce à un contrat d’itinérance avec Orange. En parallèle, il s’est engagé a déployer ses propres installations mais un premier bilan signé ANFR (l’Agence nationale des fréquences) souligne que ses objectifs n’ont pas été atteints. Sur les 2500 antennes prévues seulement 1779 ont été installées.

Bien qu’Orange bénéficie d’une importante rentrée d’argent grâce à son contrat d’itinérance, 1 milliard d’euros en deux ans, le PDG de l’opérateur, Stéphane Richard, n’est pas tendre avec Free Mobile. Devant le chamboulement qu’a occasionné sa politique tarifaire Low Cost «S’il ne tient pas ses engagements, il faut qu’il soit sanctionné. Et là, il y a un problème» inique-t-il à des journalistes. Cependant il reste conscient que la situation n’est pas simple « Ce n’est pas surprenant que quelqu’un qui parte de zéro ait du mal en 2012».

Il s’est également arrêté quelques instants sur la polémique autour de la suppression de la publicité mise en place par l’opérateur trublion. Selon lui « Fourbir son arme pour la rengainer trois jours plus tard, je ne suis pas sûr que ça impressionne Google »

Free Mobile doit désormais accélérer son déploiement. Le prochain pointage aura lieu en janvier 2015, date à laquelle il devra couvrir 75% de la population française

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

2 commentaires

  1. Orange a raison sur le fond…… mais sur la forme, quelle indélicatesse !
    Alors même qu’Orange engrange des sommes colossales de son partenariat avec Free, ils sont bien les plus mal placés pour tirer à vue sur leur concurrent/partenaire.
    Que les autres opérateurs, qui eux ont tout perdu avec l’arrivée de Free (tarifs forcés à la baisse + perte d’abonnés ) le fassent, ça aurait semblé légitime, de la part d’Orange c’est juste mesquin .

  2. Ridicule : Free mobile n’a pas d’objectifs à cette date, il les a depassé au lancement et les prochains sont en 2015 !
    Rappelez-moi ceux d’Orange, leur taux d’atteinte et les pénalités qui ont été appliquées à l’époque ?
    Un peu d’objectivité Ginjfo…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page