Accueil / Actualités / telephone-portable / Samsung Galaxy S3 : Un piège marketing à éviter ?

Samsung Galaxy S3 : Un piège marketing à éviter ?

Le Galaxy S3 est-il si révolutionnaire au point de justifier des records de précommandes ?

Voici une question soulignant que le succès tant annoncé du Galaxy S3 ne sera peut-être pas légitime. Un membre du nouvel Observateur propose une analyse personnelle de la situation.

A 649 euros, le S3 doit innover.

Samsung Galaxy S3La première de ses remarques tient dans l’attente d’innovation. Il souligne “un téléphone aussi cher –nu, il est à 649 euros en pré-vente–, j’attends donc des innovations qui correspondent aux besoins du public”. Sa prise de position de ne pas succomber aux sirènes du marketing  se justifie sur plusieurs points « J‘ai mis du temps à trouver la configuration qui me convient sur mon S2, après de nombreux flashages de sa mémoire, changements de noyaux et de page d’accueil, l’amélioration de fonctions comme l’appareil photo et l’envoi de sms avec des astuces trouvées sur des forums spécialisés comme XDA.. Comme tout cela m’a pris beaucoup de temps, je n’ai pas spécialement envie de retourner à la case départ avec le S3».

Le S3 est plus puissant, mais pourquoi faire ?

Cependant les avancées technologiques du S3 sont attirantes mais une nouvelle question se pose « Plus grand, plus puissant, mais à quoi bon ? ». A ses yeux il n’y a « pas d’amélioration notable niveau appareil photo et pas de compatibilité au réseau 4G… Et le processeur à quadruple coeur ? Quel intérêt ? En effet, je n’ai à ce jour trouvé aucune application capable de mettre en difficulté mon Galaxy S2 et ce même bloqué volontairement à la fréquence de 1000MHz… Alors, sachant que je peux le pousser à 1600MHz, il a encore de beaux jours devant lui ! »

Samsung prend le chemin de la machine à milliards d’Apple.

La conclusion est claire « Samsung se rapproche de plus en plus d’Apple, en faisant beaucoup de bruit pour pas grand chose et en poussant à la consommation alors que les seules innovations réelles du S3 sont logicielles et pourraient donc être portées sur S2 ».

Samsung semblerait ainsi jouer sur un terrain glissant « Je regrette cette évolution car c’est le caractère open source –autrement dit libre de distribution, loin de la machine à milliards d’Apple– qui m’avait fait opter pour Samsung au lieu de l’iPhone 4S. D’ailleurs, je ne suis pas le seul à raisonner comme cela : comme le prouve l’engouement pour Free en ce début d’année 2012, les gens sont prêts à protester contre ces boites malhonnêtes qui se moquent de nous… Je pense par exemple à l’entente entre opérateurs pour ne pas faire baisser les prix. »

Un commentaire

  1. Je suis globalement d’accord avec toi, est-ce que tu peux nous faire partager ta config. Car comme toi je pense pas être au bout du S2.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*