telephone-portable

Free mobile : des prix divisés par deux et 25% de part de marché

Free n’a pas fini de dire son dernier mot sur le secteur de la téléphonie mobile. Par l’intermédiaire de son directeur général, Maxime Lombardini, l’opérateur, à defaut de présenter ses offres très attendues, réaffirme que les marges pratiquées sont toujours aussi colossales, soit de quoi laisser la place à de nouveaux abonnements bien plus compétitifs.

Free MobileFree ne ménage pas ses mots face aux offres actuelles sur le marché de la téléphonie mobile. Pour le moment, rien ne filtre sur les tarifs mais quelques brides d’informations concernant sa future offre mobile, attendue pour le début de l’année prochaine, sont judicieusement dévoilées. De quoi entretenir une certaine peur pour la concurrence ?

Invité de BFM Radio, le directeur général Maxime Lombardini de Free s’est bien gardé d’aborder la question des futures offres de l’opérateur. Par contre, une nouvelle fois, la politique tarifaire des acteurs actuellement en place est décriée “On est sur un marché sur lequel les marges sont telles qu’on pense qu’il y a un très gros espace” souligne-t-il. Dans de telles conditions, il est tout à fait possible de diviser les prix par deux.  Mieux encore, Free indique “On va proposer des abonnements moins chers, avec plus de liberté, un découplage peut-être entre l’abonnement et le terminal“.

L’opérateur a confiance en sa politique avec des objectifs ambitieux puisque Xavier Niel a fixé la barre des 25% de part de marché à moyen terme.  Pour y parvenir, la firme dispose déjà d’un potentiel de 4 millions de clients potentiels (ses abonnés internet) et le lancement d’offre quadriplay très agressives semblent envisageable.

Cependant, depuis les premières annonces de l’arrivée de Free Mobile, la concurrence s’est organisée surtout depuis quelques mois où des offres Low Cost sont apparues, comme Sosh d’Orange.  Free doit donc faire face à des tarifs toujours plus agressifs.

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. il est clair que les prix actuels sont beaucoup trop élevés.
    Si Free peut diviser le prix par 2 et se faire encore de la marge dessus … eh ben, ça prouvera que nous avons été de bonne grosses vaches à lait pendant des années !

    merci Free 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page