Accueil / Actualités / Web / Après Windows Vista, Microsoft a fait une multitude d’erreurs
Système d'exploitation Windows Vista
Système d'exploitation Windows Vista

Après Windows Vista, Microsoft a fait une multitude d’erreurs

Selon un ancien employé de chez Microsoft, qui vient de rejoindre le géant Google, Microsoft a commencé à faire des erreurs après Windows Vista. Cette succession de « faux pas » à conduit à la situation actuelle sur le segment de mobilité et du Web.

Après avoir travaillé 17 ans chez Microsoft, Tim Sneath, annonce qu’il quitte le géant du logiciel pour rejoindre l’équipe d’un autre mastodonte, Google. Il va travailler sur un nouveau framework mobile Flutter.

Tim Sneath débute en soulignant que la firme Microsoft est formidable, en expliquant que la société a «des intérêts incroyablement divers» et qu’elle est «remplie de gens talentueux». Cependant l’ancien « Microsoft Program Manager » s’attarde sur d’autres aspects moins positifs à ses yeux. Nommés les « faux pas » de Redmond, ils seraient apparus juste après l’ère « Windows Vista ».

Microsoft, trop de confiance en soi ?

Il explique par exemple

« Microsoft n’a pas réussi à s’adapter rapidement aux nouvelles menaces concurrentielles posées par la montée en puissance du web basé sur les standards et la résurgence d’Apple et de l’iPhone. »

La situation aurait conduit le géant à être menacé cependant sa politique aurait été à l’origine d’un refus de

« Sacrifier une partie de l’existant pour de nouvelles opportunités »

Il continue en expliquant que ce soit Silverlight, Internet Explorer ou Windows Phone, tous ces projets ont mordu la poussière. Divers inconvénients auraient conduit les développeurs à être « pris entre deux feux ». Le bilan a été une fuite en avant avec une désertion de la base clientèle. Le meilleur exemple est Windows Phone qui a perdu tous ces utilisateurs au profit d’Android et iOS.

Tim Sneath ajoute

« Metro (UWP) a été introduit comme une réinitialisation de l’API Windows. Elle a laissé sur le bord de la route la base d’utilisateurs existants de Windows XP et Windows 7 […] les développeurs ont alors largement haussé les épaules »

Tim Sneath est désormais en poste chez Google. Il a rejoint une équipe de développement concentrée sur Flutter. Sa mission est de travailler sur un nouveau SDK . Le but est d’arriver rapidement à faire évoluer la phase Alpha à une version dite stable. Le projet vise à proposer aux développeurs des outils de création simples et rapides pour créer des applications Android et iOS.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

3 plusieurs commentaires

  1.  »Le but est d’arrivée rapidement à le faire évoluer  »

     »ée »

    Mais non,non…

  2. Microsoft a vendu son âme au diable le jour où il a abandonné le support des noyaux NT pour RISC (Power, Mips, DEC) pour avantager les développements sur X86 via .NET.
    Ces 2 faits ont eu pour conséquence d’une part de ne plus entretenir aucun savoir faire au niveau de la couche d’abstraction matériel sur les processeurs RISC en perdant du même coup la compatibilité logicielle sur ces plateformes, d’autre part d’alourdir énormément la gestion des applications sous prétexte d’en faciliter le développement mais en encombrant les disques durs d’applications mal ficelées et non optimisées.
    Microsoft a fait le choix de l’artillerie lourde pensant que l’avenir rendrait le X86 incontournable malgré le fait que déjà à l’époque les gains de performances sur RISC étaient tels que ça a permis à quelques sociétés de survivre en fournissant des stations de travail dédiées au calcul fortement parallélisé jusqu’à la fin de NT4.
    Cette politique a mené Microsoft à échouer d’abord sur les PDA, puis sur les mobiles et même sur l’embarqué (je peste tous les jours en utilisant mon GPS MediaNav qui allie imprécision et lenteur).
    Aujourd’hui après avoir sacrifié des tonnes d’opportunités à cette politique Microsoft revient pour tenter une Nième solution toujours avec le même souci de faire exister une énorme logithèque sur une architecture devenue incontournable technologiquement et surtout économiquement.

  3. Les erreurs sont antérieures à Vista et remontent à l’abandon de l’entretien de la couche d’abstraction RISC à partir de NT5 et à la tentative d’assouplissement du développement avec .Net, fédérer les développeurs en leur facilitant le tache c’est bien mais ça les pousse à la paresse.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Windows 10 - Mise à jour gratuite pour les utilisateurs de Windows 7 ou Windows 8.1

Windows 10 gratuit, cette fois c’est bel et bien terminé

Microsoft a finalement mis fin à son offre permettant à tous les ...

Failles Meltdown et Spectre

Windows et Meltdown & Spectre , KB4073578 et KB4073576 corrigent le plantage des PC AMD

De manière discrète, Microsoft a déployé deux mises à jour pour les ...

Windows 10 est gratuit - Customers who use assistive technologies can upgrade to Windows 10 at no cost

Mise à jour gratuite vers Windows 10, il ne vous reste plus que quelques heures

Après une prolongation de quelques jours, Microsoft va mettre fin à l’unique ...

banner