Web

Microsoft Edge 108 se déploie, quoi de neuf ? Une importante faille de sécurité est colmatée

Si vous utilisez le navigateur Microsoft Edge vous avez probablement remarqué qu’une nouvelle mise à jour est apparue, Edge 108. Elle se déploie sur différents systèmes d’exploitation. Nous pouvons citer Windows 11, Windows 10, Windows 7 ou encore macOS et Linux.

Le géant du logiciel propose des améliorations et surtout de nombreux correctifs de sécurité. L’un d’un s’attaque à un problème important autour de la vulnérabilité « Confusion de type dans V8 ». Connue sous la référence CVE-2022-4262 elle ne concerne pas le navigateur Edge à proprement parlé mais son moteur Chromium. Ce dernier n’est pas une solution « Redmond » puisqu’il est au cœurs d’autres navigateurs dont le plus populaire, Chrome. Du coup cette faille de sécurité concerne tous les navigateurs utilisant ce moteur.

En parallèle, nous avons de nouvelles API Graph et une bibliothèque Defender SmartScreen mise à jour. Les nouvelles API Graph permettent aux administrateurs de créer, gérer et publier leurs listes de sites pour le mode Internet Explorer dans le cloud. Les API Graph pour Cloud Site List Management sont incluses dans la mise à jour.

Comme mentionné, la bibliothèque Microsoft Defender SmartScreen reçoit une importante mise à jour. Microsoft explique que l’intégration Defender a été réécrite, ce qui assure une protection plus fiable. Nous avons également une meilleure gestion des proxys et des corrections de bugs connexes.

A noter qu’en parallèle Microsoft vante les mérites de sa fonction de mise en veille des onglets non utilisés. Cette fonctionnalité exclusive d’Edge permet de réduire les besoins en RAM et processeur du navigateur ce qui diminue son impact sur les ressources du PC. En septembre 2022, Microsoft Edge a mis en veuille 1,38 milliard d’onglets. Ces nouveaux chiffres  confirment des gains de performance. Sur ce point le géant ajoute

La mise en veille des onglets permet d’économiser en moyenne 83% de mémoire ce qui soulage la pression sur le RAM sans ralentir votre flux de travail.

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page