Accueil / Actualités / Web / Mozilla adopte un nouveau logo et s’interroge sur l’état de santé de l’Internet
Mozilla change d’identité visuelle
Mozilla change d’identité visuelle

Mozilla adopte un nouveau logo et s’interroge sur l’état de santé de l’Internet

La fondation Mozilla, à l’origine du célèbre navigateur Firefox, change d’identité visuelle. Le choix a été fait et le processus est en cours. Il ne s’agit pas seulement d’évoluer et de se moderniser. La raison est plus profonde face à l’état de l’Internet. Explications.

Mozilla change d’identité visuelle

L’opération « Open Rebrancing » vient de toucher à sa fin. Après quasiment une année de travail, de concertation, d’échange et de dialogue, la fondation Mozilla a fait son choix. Il permet l’adoption d’un nouveau logo.

Nous vous en avions parlé dans cette actualité – Mozilla va changer de logo, les sept candidats -. A la fin aout 2016, il ne restait que sept finalistes à ce changement d’identité visuelle. Tous sont signés par le designer britannique Johnson Banks. Il n’est pas un inconnu puisqu’il a travaillé avec Virgin, le musée des sciences de Londres ou encore  le musée Guggenheim.

Mozilla, un nouveau logo pour souligner bien des interrogations

Ce programme a été présenté à la base comme nécessaire pour moderniser son identité. Il est en réalité bien plus profond. Le nouveau logo se veut simple et sobre mais rappelle le lien essentiel de la fondation avec Internet et en particulier le Web. Mozilla se transforme en « Moz://a » afin d’exploiter les “liens numériques”, c’est-à-dire le fameux « :// » qui intervient dans le « http:// ».

Ce choix n’est pas anodin car il intervient dans un contexte plus général et moins festif. Mozilla le note assez bien en précisant qu’il s’agit de mettre en avant son

« engagement envers l’objet original du lien en tant que point de départ d’une expérience non filtrée, sans intermédiaire, vers les riches contenus de l’Internet ».

Si ce changement d’identité visuelle à son importance, il est également là pour soutenir l’arrivée de la première version du rapport de la fondation consacré à la santé d’Internet. Nommé « Bulletin de Santé d’Internet », il s’agit d’un projet de recherche Open Source pour ouvrir un dialogue avec les citoyens d’Internet au sujet de la santé et de l’avenir d’Internet.

Bulletin de Santé d’Internet, Mozilla s’interroge face aux évolutions d’Internet

Mozilla s’interroge sur la direction que prennent ces milliers d’interconnexions de réseau à l’échelle planétaire. Mark Surman, Executive Director de Mozilla souligne à sur sujet

« Lorsque je suis tombé amoureux d’Internet au milieu des années 1990, il s’agissait avant tout d’une ressource appartenant à tout le monde, un endroit où n’importe qui pouvait publier ou créer ce qu’il voulait. Il n’était pas nécessaire de demander la moindre permission à un éditeur, un banquier ou un gouvernement. […] Cependant, quand le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, fait la couverture de The Economist sous les traits d’un empereur romain, je m’interroge : Internet est-il en train d’être divisé en quelques grands empires s’accaparant des activités quotidiennes comme les recherches, les achats en lignes ou nos conversations entre amis ? Peut-il rester véritablement ouvert et décentralisé ? »

Le Bulletin de Santé d’Internet a pour objectif de proposer de la documentation et des explications sur les évolutions de cette ressource collective universelle. Internet n’appartient à personne par sa nature.

Cette première version s’interroge sur sa santé à travers cinq problématiques clés. Il y a de nombreux thèmes comme la décentralisation, l’open innovation, la vie privée en ligne, la sécurité, l’intégration et l’alphabétisation numériques.

Enfin la fondation indique

« Nous espérons que le public lira ce rapport, l’annotera, le piratera et le partagera pour l’améliorer. Si vous souhaitez écrire, contribuer aux recherches ou vous impliquer d’une quelconque manière dans la création des futures versions du rapport, vous pouvez contacter Solana Larsen, l’éditrice du Bulletin de Santé d’Internet, et lui faire part de vos idées. Vos retours nous aiderons à enrichir la prochaine version du rapport. »

Nous vous invitons à prendre un peu de temps pour découvrir ce document.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*