Accueil / Actualités / Web / VPN, oui mais c’est quoi ?
Internet et la protection des données personnelles
Internet et la protection des données personnelles

VPN, oui mais c’est quoi ?

Le navigateur Opera fait parler de lui. La version développeur propose désormais une fonctionnalité unique, un VPN. On ne sait pas forcement à quoi ça sert, comment ça marche, ou encore les bénéfices apportés par un VPN.

Protocole HTTP

Navigateur Opera, le pari d’un VPN

Opera fait un pari intéressant pour se démarquer de la concurrence. Dans sa dernière version, dite « pour développeur », il s’agit en fait d’une version bêta avant l’arrivée de la version finale, il s’équipe d’un VPN dont l’usage est entièrement gratuit.

L’équipe de développement explique qu’il s’agit d’une réponse à un véritable besoin puisque selon les statistiques de Global Web Index, plus d’un demi-milliard de personnes ont déjà fait appel à un VPN. Les motivations seraient variées allant de l’accès à plus de contenu de divertissement, à l’envie de consulter des sites bloqués par les autorités en passant par le désir de rester anonyme.

L’ajout d’un VPN 5 (Virtual Private Network) était donc  logique aux yeux d’Opera mais le navigateur va plus loin puisque son usage n’est pas payant, ce qui n’est pas courant, le plus souvent les VPN sont couteux entre 20 et 50€ par an tandis que les versions gratuites s’accompagnent de limitations importantes.

VPN, a quoi ça sert ?

Voici de manière simple le principe d’un VPN.

Tous les appareils connectés à Internet sont identifiés de manière unique avec l’attribution d’une adresse IP. Cette derrière permet d’établir la communication entre deux ou plusieurs appareils connectés. L’adresse IP étant unique, elle est la clé de l’identification d’une machine. De manière imagée, l’IP est l’adresse postale « numérique » d’un appareil connecté comme l’adresse physique d’une habitation.

VPM

Lorsqu’un ordinateur se connecte au site Web GinjFo, pour consulter les dernières actualités publiées, un pont de communication est établit dont les piliers sont les adresses IP du serveur de GinjFo et du PC connecté.

Le schéma est différent avec l’usage d’un VPN puisque la requête de consultation vers GinjFo n’émane pas directement du PC connecté.

VPM

Ce dernier en fait la demande au travers du VPN. Le pont de communication est alors établi entre le VPN et le serveur de GinjFo. L’IP visible par le serveur de GinjFo devient seule du VPN et non celle du PC connecté. Le serveur GinjFo va répondre en envoyant les données au serveur VPN. Le serveur n’aura que l’IP du VPN. L’identification du PC connecté est caché par le VPN, lui seul connaitra son adresse IP.

Les fonctionnalités d’un VPN ne s’arrêtent pas là puisque certains proposent de crypter les données. Ceci est intéressant pour les achats en lignes, les connexions à des comptes de valeur (steam, battle.net). Il peut proposer une compression des données afin de diminuer la « data », une fonction appréciée dans le monde mobile où chaque Mo est compté dans les abonnements 3G, 4G. Un VPN peut aussi permettre d’outrepasser certaines restrictions géographiques. Certains sites ont des contenus réservés à certains pays (Netflix par exemple).

Tout ceci peut s’accompagner de fonction anti-virus afin de protéger un PC connecté. Le VPN devient un bouclier pour se protéger.

Le VPN est-il indispensable ?

Comme souvent en informatique, il n’y pas de réponse universelle. Cela dépend des usages.

Pour des usages dits « courants », un VPN n’est pas vraiment utile. Il devient plus intéressant pour les utilisateurs adeptes des wifi publique (aéroport, gare), ou ceux désirant passer outre certains restrictions dans les usages comme accéder à des contenus réservés à certaines régions. Le VPNest aussi un moyen d’améliorer la protection de sa vie privée sur le Web.

Si tout ceci est intéressant,  il est nécessaire de choisir avec réflexion son VPNcar tous ne proposent pas les mêmes prestations et les mêmes qualités. Même payant, il est possible d’avoir de mauvaise surprise. Le principal défaut de cette technologie est une augmentation du ping (temps de réponse à une requête). Cela n’est pas trop problématique pour un « surf » classique mais pour d’autres activités comme le jeu, ce n’est pas idéal. Enfin il n’est pas impossible que la bande passante soit impactée mais cela reste en général assez limité. La perte se situe entre 10 et 50 ko/sec.

À propos Louis-Auguste Dumas

12 plusieurs commentaires

  1. C’est une faute de frappe répété, ou il y à une différence entre VPN et VPM ?

  2. J’allais le dire…

    VPN : Virtual Private Network
    VPM : Virtual Private… Machine ? :p

  3. La question est : est ce que ça protège bien d’hadopi ? »

  4. Bonjour,
    sur le principe c’est plus un proxy qu’un VPN (pas d’interface réseaux VPN)
    Il faudrait voir avec « wirershark » si la connexion au serveur « vpn » est bien chiffrée.
    il reste une « fuite » de l’IP de votre Fai (l’IP d’origine s’inscrit dans certains sites de tests en ligne)
    encore du boulot à faire mais c’est un pas..

    • Louis-Auguste Dumas

      Bonjour,
      Nous sommes resté simple pour que le grand public puissent comprendre les bases, l’explication reste schématique et elle n’est pas vraiment destinée aux ingénieur réseau ou autre professionnelle de ce domaine.
      En tous cas merci de ton commentaire.

  5. En ce qui concerne Opéra et son VPN, on est dans l’effet d’annonce et le mensonge.
    Il ne sagit pas d’un VPN (Réseau privée virtuel), il n’y a pas de création d’interface virtuelle TAP/TUN (pour les informaticiens).
    Ce qu’il faut retenir c’est qu’Opéra VPN est un proxy. Il ne permet que de sécurisé une partie du traffic de votre PC/Smartphone jusqu’aux serveurs d’Opéra. On ne sait pas quel est le traitement de données qu’effectue ensuite Opéra sur la navigation des utilisateurs du navigateur. C’est inquiétant, puisque l’entreprise initialement Norvégienne a été racheté il y a 4 mois par une société Chinoise. Si vous voulez vraiment un surf sécurisé, il vous faudra opter pour un vrai service VPN. Il en existe plétore. NO PUB, j’utilise ActiVPN car il est très rapide, sécurisé et le support est en français. Pour seulement 3€ par mois, vous avez un VPN de qualité. Si c’est gratuit, c’est vous le produit.

    • entièrement d’accord avec Olivier, mais il reste aussi le réseaux Tor (Tor Browser) qui ralenti le surf c’est vrai…mais c’est gratuit et vous n’êtes pas le produit 🙂 (attention aux nœuds de sorties) il faudrait pouvoir chiffrer de bout en bout…m’enfin adieu quand même les pubs/traçages ciblés..

  6. Demandez vous pourquoi il est gratuit? le createur du VPN peut tout savoir de vous, s il est gratuit peut etre compte t il utiliser les infos qui transitent sur ces serveurs? Est-il vraiment chiffre?

  7. Un vpn comme PureVPN offre:

    Sites d’accès bloquée dans votre pays
    Utilisez tous vos sites Web préférés à l’étranger
    Accéder au Web en toute sécurité – même dans hotspots publics
    Surfez sur le net anonyme
    Protégez votre vie privée sur Internet

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Infographie - Une minute sur Internet en 2019

Internet en 2019, que se passe-t-il en une minute ?

Une minute peut sembler une courte durée pour accomplir certaines tâches. A ...

Navigateur Microsoft Edge

Adieu Microsoft Edge, est-ce une grande perte ?

Microsoft a des difficultés à concevoir un navigateur Web performant capable d’affronter ...

Windows 10 October 2018 Update

Windows 10 October 2018 Update, plus d’accès Internet avec certaines applications ? Solution

Windows 10 October 2018 Update est à l’origine d’un bug rendant l’accès ...